Fièvre nocturne : la définition

Le symptôme caractéristique de la fièvre est une élévation de la température corporelle, qui devient supérieure à 38°C. La fièvre nocturne est particulièrement angoissante car elle perturbe le sommeil et le quotidien de la personne qui en souffre.
©iStockIstock

Causes de la fièvre nocturne et symptômes associés

La fièvre correspond à une réaction de l’organisme (défenses immunitaires) qui se défend contre un agent infectieux, par exemple un virus ou une bactérie. Une fièvre nocturne peut être provoquée par une infection virale ou bactérienne (notamment la grippe), une hépatite, une tuberculose, une endocardite (inflammation des valvules cardiaques), une leucémie (cancer du sang) ou un lymphome (cancer du système lymphatique). Elle est très souvent accompagnée de sueurs nocturnes et d’insomnies, parfois d’anxiété et de maux de tête.

Hydratation et traitement médical en cas de fièvre nocturne

En cas de transpiration excessive, il est important de bien s’hydrater pour compenser la perte de liquide, de jour comme de nuit. Pensez à placer une bouteille d’eau au pied de votre lit le soir, avant de vous endormir. Les soupes et les bouillons sont fortement recommandés car ils vous permettront de faire le plein de vitamines tout en vous hydratant. Le traitement de la fièvre nocturne dépend essentiellement de sa cause. Il existe plusieurs médicaments conçus pour faire baisser la fièvre (antipyrétiques). Les éventuels maux de tête peuvent être soulagés avec du paracétamol ou de l’aspirine.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Fievre nocturne
Source(s):