Faut-il avoir peur de l’hôpital ?

Chaque année, il y aurait 60 000 décès en France liés à des erreurs médicales et des défaillances du système de soin. Manque de personnel, de moyens… L’hôpital public est-il à la dérive ? Peut-on encore s’y faire soigner sans risque ? Quels sont les établissements sûrs ? Le point sur notre système hospitalier.

Publicité
Publicité

Hôpital : 60 000 morts accidentelles par an

© Istock

60 000 ! C’est le nombre de décès qui seraient liés à des erreurs médicales, selon l'Association Le Lien, qui accompagne les malades. Mais il s'agit là d'estimations car il n'existe pas de statistiques officielles. Erreur de prescription, mauvais dosage de médicament ou manque de lits... Régulièrement, des cas d'erreurs dramatiques et mortelles font les gros titres. Les acteurs pointent souvent du doigt un manque de temps et de moyens... ce à quoi s'ajoute l'erreur humaine.

Publicité

La course à l’argent à l’origine des erreurs médicales

"Je résumerai les causes des erreurs médicales à un seul mot : l’argent", explique Gérard Glantzlen, ancien vice-président de la Fédération des Aviam* de France. "La recherche de la rentabilité a tellement pris le pas dans les hôpitaux publics que les rapports humains disparaissent progressivement". Un constat partagé par le Dr Véronique Vasseur dans son livre ’’L’hôpital en danger’’ : "L’hôpital se déshumanise pour se réorganiser dans une logique de pur rendement". Le personnel soignant n’a plus le temps pour parler aux patients, alors que "l’échange avec celui-ci est la base d’un bon diagnostic", rappelle Gérard Glantzlen. Et "des radios en urgence ne sont pas assurées", témoigne le Dr Vasseur. *Aviam : Association d’aide aux victimes d’accidents médicaux et à leur famille.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés