Sommaire

Vous prenez des médicaments qui assèchent la bouche

Vous prenez des médicaments qui assèchent la boucheParfois, la sensation de soif ne correspond pas à une déshydratation mais à un besoin de boire, parce qu'on a la bouche sèche. "Dans la grosse majorité des cas, cette soif qui n'est pas physiologique est due à la prise de certains médicaments, qui ont une action dite 'atropinique'. C'est le cas de certain anti-hypertenseurs, neuroleptiques, anxiolytiques", rappelle le Dr Maslo. Ils ont pour conséquence, entre autres, d'entraîner une diminution des sécrétions des glandes salivaires.

Ce qu'il faut faire : Si cette sécheresse buccale est très gênante, il faut consulter son médecin pour adapter éventuellement le traitement et trouver le bon équilibre entre bénéfices du médicament et effets secondaires. Si le médicament est indispensable, il pourra conseiller des petites astuces pour avoir la bouche un peu moins sèche.

Vous avez peut-être du diabète

Vous avez peut-être du diabète"Lorsqu'il y a un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie), l'eau qui est à l'extérieur des vaisseaux est attirée à l'intérieur des vaisseaux pour compenser et faire baisser la glycémie", explique le Dr Maslo. Les reins doivent donc évacuer cette hypervolémie (trop d'eau dans les vaisseaux) via les urines, ce qui entraîne des envies fréquentes d'uriner et une déshydratation.

Une soif importante est l'un des signes d'alerte qui doivent faire suspecter un diabète, surtout chez les enfants et les personnes jeunes (diabète de type 1). Mais ce n'est pas le seul élément, et elle ne suffit jamais à poser le diagnostic du diabète.

Ce qu'il faut faire : consulter si le symptôme persiste.

Vous présentez un problème neurologique

Vous présentez un problème neurologique"Parfois, la soif est d'origine centrale et a une cause neurologique : le cerveau envoie un signal de soif, alors qu'il n'y a pas de déshydratation", détaille le généraliste. Ce dérèglement peut être lié par exemple à une pathologie de l’hypophyse, la glande du cerveau chargée de réguler la diurèse. Les bonnes hormones ne sont pas sécrétées et le travail des reins ne peut plus se faire normalement.

C'est le cas par exemple dans le "diabète insipide" : cette maladie, qui n'a rien à voir avec le diabète sucré, entraîne une soif intense, de jour comme de nuit, qui n'est pas calmée par le fait de boire, mais aussi des envies urgentes et fréquentes d'uriner. Des examens urinaires et sanguins, complétés si besoin par l'imagerie, peuvent aider à y voir plus clair et à poser le diagnostic.

Vous souffrez de potomanie

Vous souffrez de potomanieIl existe une maladie psychologique qu'on appelle la potomanie et qui se caractérise par un besoin irrépressible de boire de l'eau. "Elle peut survenir notamment chez des personnes qui se forcent à boire beaucoup d'eau, par exemple pour maigrir. Elles se mettent alors dans une situation qui perturbe leur cerveau et celui-ci réclame toujours de boire davantage pour étancher la soif", note le Dr Maslo.

Les quantités importantes d'eau avalées (souvent entre 5 et 10 litres par jour) doivent être évacuées et entraînent donc une polyurie, avec des besoins fréquents d'uriner. Les conséquences peuvent être une déshydratation (qui entraîne alors une nouvelle envie de boire, c'est un cercle vicieux) et des œdèmes (il n'y a plus assez de sodium dans l'organisme et les échanges hydriques se font mal).

Ce qu'il faut faire : La prise en charge doit être psychologique et une hospitalisation est parfois nécessaire pour soigner ce trouble.

Vous êtes déshydraté

Vous êtes déshydraté"Le plus souvent, la soif est physiologique et naturelle : elle correspond à une vraie déshydratation parce qu'on n'a pas assez bu ou trop transpiré" constate le Dr Philippe Maslo, médecin généraliste, auteur chez Leduc.S du livre Dormir enfin sans médicaments. La déshydratation survient en effet lorsqu'on a éliminé trop de liquides, via les urines ou la peau (transpiration), avec un apport insuffisant via les boissons ou les aliments pour compenser.

Ce qu'il faut faire : Boire de l'eau, mais sans excès. Dans l'idéal, pas plus de 1,5 à 2 litres par jour pour ne pas perturber les échanges hydriques.

Vous mangez juste trop salé

Vous mangez juste trop salé"Un excès de sel entraîne une déshydratation physiologique car le rein doit l'excréter, mais est obligé d'excréter aussi de l'eau en même temps", rappelle le médecin. Plus on mange salé, plus on élimine d'eau et on finit par se déshydrater. Par ailleurs, cet excès de sodium se concentre dans l'eau située à l'extérieur des cellules, créant un déséquilibre. Pour y répondre, l'eau située à l'intérieur de nos cellules s'en échappe... et nos cellules se retrouvent asséchées, d'où la sensation de soif.

Ce qu'il faut faire : Boire pour calmer la soif, mais surtout veiller à diminuer ses apports en sel : attention donc à la salière, mais aussi à tout le sodium caché dans les préparations industrielles, les fromages, les plats comme la pizza...

Vous avez abusé de l'alcool

Vous avez abusé de l'alcoolEn quantité importante, l'alcool donne soif pour plusieurs raisons. D'abord parce qu'il augmente le taux de sucre dans le sang et entraîne donc une hyperglycémie, avec les mêmes effets que dans le cas du diabète. Ensuite, à cause de son effet diurétique qui pousse à uriner plus souvent, avec un risque de déshydratation.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Vidéo : 3 symptômes qui doivent faire peur

mots-clés : Diabète
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.