Françoise Hardy souffrirait d’une "petite tumeur au pharynx" selon sa famille

Publié le 23 Novembre 2018 à 11h28 par Chloé Polidano, journaliste santé
Suite à l'annonce du magazine Ici Paris le 19 novembre 2018, révélant que Françoise Hardy serait atteinte d'un cancer de la peau, les proches de la chanteuse ont tenu à mettre les choses au claire. 

© AFPL'état de santé de la chanteuse Françoise Hardy fait débat. Alors que le 19 novembre dernier, le magazine Ici Paris avait annoncé que selon Jacques Dutronc, la chanteuse des années "yé-yé" était atteinte d'un nouveau cancer, qui serait un carcinome épidermoïde, de nombreuses rumeurs ont commencé à circuler sur la gravité de la situation. Des déclarations que la famille de Françoise Hardy, âgée de 74 ans, ont tenu à démentir dans le magazine people Gala, le 22 novembre 2018. "Il s'agit d'une petite tumeur au pharynx pour laquelle elle suit actuellement des séances de radiothérapie. Les résultats sont encourageant", aurait confié l'entourage de la chanteuse aux journalistes.

"Elle est un peu fatiguée, mais rien d'inquiétant"

Aucune déclaration n'en dit plus concernant le véritable type de cancer dont elle serait finalement atteinte. "Les résultats sont encourageant", peut on lire dans Gala. Les proches de la mère de Thomas Dutronc auraient expliqué qu'elle devait encore suivre le traitement pendant 15 jours avant de pouvoir rentrer chez elle se reposer. "Elle est un peu fatiguée, mais rien d'inquiétant."

Une nouvelle épreuve pour Françoise Hardy dont le fils avait annoncé avec soulagement la rémission d'un premier cancer du système lymphatique en février 2016. Le combat avait été long et difficile. Elle avait notamment subi un coma de trois semaines après être tombée dans la douche. La chanteuse avait fini par accepter de tenter une chimiothérapie dont elle expliquera plus tard l'effet salvateur. Malgré cette rémission, interviewée par le Parisien en 2016, elle avait tout de même admis "j'ai une épée de Damoclès au-dessus de la tête, mais bizaremment je n'arrive pas à y penser".

Radiothérapie : comment ça se passe ?

Les radiations ionisantes émises au cours d'une séance de radiothérapie permettent de détruire les acides nucléiques qui composent les cellules cancéreuses. De fait, ces dernières ne parviennent plus à se diviser et, donc, à se multiplier. Le problème, c'est que la radiothérapie n'établit pas de distinction entre cellules saines et cellules cancéreuses. Dès lors, la radiothérapie n'est privilégiée que lorsque la masse tumorale est précisément localisée pour que son action soit ciblée et n'endommage pas les cellules saines. C'est la raison pour laquelle il s'agit d'un mode de traitement locorégional.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X