Polype : quels symptômes ?

Les polypes nasaux peuvent rapidement conduire à une obstruction nasale et à ses diverses conséquences : difficultés à respirer, nez bouché, perte d'odorat, ronflements, mais aussi rhume chronique ou maux de tête. S'il convient de consulter son médecin lorsque l'un des symptômes se manifeste pour notamment être orienté, si besoin, vers une coloscopie ou de la chirurgie (polypectomie), il faut savoir qu'un médecin homéopathe peut également être d'un grand secours.

Homéopathie : quel traitement naturel du polype nasal en fonction des symptômes ?

Pour traiter les polypes nasaux, c'est Sanguinarina nitrica 5 CH qui est systématiquement prescrit, parfois Hyperosmia ou Cadmium sulphuratum. Lorsque l'on ressent des picotements à la racine du nez ou que l'on souffre d'un écoulement nasal épais, Teucrium marum 5 CH peut être indiqué, tandis qu'on lui préférera Sanguinaria canadensis 5 CH si l'on présente des quintes de toux associées à un écoulement nasal brûlant et abondant. On notera qu'il est également conseillé de consulter si l'on a plus de 50 ans et que des membres de notre famille ont déjà rencontré des polypes nasaux.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.