Aloès (aloe vera) : une plante anti-cancer du foie

Certifié par nos experts médicaux MedisiteL'aloe vera est considérée comme l'une des plantes les plus bénéfiques en raison de ses nombreuses propriétés santé. Certains experts affirment même qu’elle stimule le système immunitaire et aurait de potentiels effets anti-cancer. D'autres, disent qu'il n'y a aucune preuve de propriétés curatives. Alors, permet-elle vraiment de prévenir le cancer, voire de favoriser sa disparition en complément d'un traitement médical ? Faisons le point avec le Dr Anne-christine Della Valle, médecin généraliste.
Sommaire

L'aloe vera est une plante aux nombreuses qualités. Mais pour profiter de ses bienfaits santé, il est important de connaître ses potentiels effets négatifs et les dosages à respecter.

L’aole vera, qu'est-ce que c'est ?

Originaire d’Afrique du Sud, l’aloe vera ou “aloès” est cultivée partout dans le monde notamment en Espagne, au Mexique mais aussi dans le sud des États-unis.

C’est une plante grasse, habituellement utilisée sous forme de gel, afin de soigner les blessures et brûlures, les coups de soleil et diverses autres affections de la peau. L’aloe vera est aussi consommée par voie orale, sous forme de latex ou de jus, pour ses propriétés laxatives.

Aloe vera : quelles vertus santé ?

L’aole vera stimule les défenses immunitaires, aide la peau à cicatriser et traite les lésions, les coups de soleil, les infections et les inflammations de la peau. Le gel fraîchement extrait a un effet rafraîchissant qui peut soulager la douleur des brûlures et les démangeaisons.

C’est également un formidable antibiotique et anti-inflammatoire.

En outre, l’aloe vera favorise l’élimination des toxines et soulage les crampes d’estomac et les maux gastriques. Cette plante est également recommandée aux diabétiques afin de réduire leur taux de glucose.

Certains experts avancent que cette plante peut même accélérer la guérison des plaies et réduire la gravité du psoriasis.

Enfin, lorsqu'il est pris par voie orale sous forme de jus ou de complément alimentaire, les effets laxatifs de l'aloe vera peuvent aider à soulager la constipation.

Photo du gel d'aloès :

Photo du gel d'aloès :

Auteur : Photos de Longwood Gardens prises par Raul654 le 1er mai 2005. Licence - CC : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en.

L'aloès, une plante anticancer ?

Le cancer est une affection qui nécessite un suivi médical régulier. Il faut savoir que la rémission et la guérison ne peuvent pas s'obtenir avec des remèdes "doux" reposant sur les effets de l'homéopathie ou de la phytothérapie. Toutefois, il est vrai que certaines substances naturelles se révèlent utiles en complément des traitements "traditionnels" du cancer. C'est notamment le cas de l'aloès, une plante vivace de type "succulente". Dans le cas du cancer du foie, le pur jus d'aloès (Aloe arborescens) diminuerait le nombre de cellules cancéreuses et préviendrait le développement des cellules anormales.

Par ailleurs, l’aloe vera est utilisée pour traiter les dégâts de la peau dus à la radiothérapie. Mais les études sur le sujet semblent montrer que l’aloe vera ne peut ni prévenir, ni limiter les réactions cutanées et les brûlures dues à la radiothérapie.

En revanche, une étude a montré que le jus d’aloe vera peut soulager les mucites (ulcérations de la bouche, ndlr) causées par les radio et chimiothérapies.

L'aloe vera est surtout utilisé en usage externe en raison de ses propriétés hydratantes pour la peau mais il est totalement contre-indiqué chez la femme enceinte et ne doit jamais être employé à la place d'un traitement médical mais en complément seulement, affirme le Dr Anne-Christine Della Valle.

Aloe vera : des effets négatifs possibles sur les traitements du cancer ?

L'aloe vera en gel est généralement considéré comme sûr à utiliser. Les effets secondaires ont tendance à être légers et peuvent inclure une irritation cutanée et des rougeurs.

Des allergies peuvent parfois survenir, en particulier chez les personnes allergiques à l'ail, aux oignons ou aux tulipes.

Du côté de l’aole vera oral, les experts se veulent plus prudents. Les extraits d'aloe vera peuvent avoir un puissant effet laxatif, provoquant de la diarrhée, des crampes abdominales et la perte sévère potentielle de potassium.

Une grave perte de potassium peut entraîner de la fatigue, une faiblesse musculaire et des battements cardiaques irréguliers (arythmie). La consommation à long terme d'aloe vera, en particulier de gel d'aloès non dilué, peut entraîner des lésions rénales permanentes.

À noter : il est déconseillé d’utiliser l’aloe vera par voie orale en tant que laxatif. Des études menées sur des animaux ont en effet montré que ce mode de consommation pourrait favoriser les cancers du gros intestin. L’aloïne, qui donne au latex d’aloès sa couleur jaunâtre, serait responsable de cet effet cancérigène.

Aloès : les interactions avec d’autres médicaments et compléments alimentaires

L'aloe vera peut provoquer certaines interactions médicamenteuses s'il est pris oralement. Dans certains cas, il peut bloquer l'action du médicament co-administré. Dans d'autres, il peut améliorer l'action du médicament, déclenchant l'apparence ou aggravant les effets secondaires.

Il peut ainsi renforcer l’effet de certains médicaments cardiaques, des stéroïdes et des diurétiques.

Par ailleurs, avant une opération chirurgicale, il faut cesser toute consommation d’aloe vera, à cause des risques accrus d’hémorragie.

Enfin, cette plante peut faire baisser le taux de sucre dans le sang. Si vous suivez un traitement “classique” qui présente les mêmes effets, il est fortement conseillé d’informer votre médecin que vous utilisez de l’aloe vera.

Pour les mêmes raisons, la prudence est de mise lors d’une consommation simultanée avec d’autres compléments alimentaires faisant baisser le taux de sucre sanguin (ail, bêta-glucanes, chardon-Marie, co-enzyme Q10, curcuma, gingembre, ginkgo, ginseng, omega-3 ou acides gras de poisson EPA/DHA). Informez toujours votre médecin aussi de ce type de combinaison.

Bon à savoir : La sécurité de l'aloès chez les personnes atteintes d'une maladie du foie et des reins n'a pas été établie. Pour être sûr, ne prenez pas d'aloe vera par voie orale si vous souffrez d'une maladie du foie, d'une maladie rénale, d'un diabète, de problèmes intestinaux, d'une maladie cardiaque, d'hémorroïdes ou d'un déséquilibre électrolytique.

Aloe vera : quel dosage pour les adultes ?

N’utilisez jamais d’aloe vera par voie orale durant une grossesse car il peut provoquer des avortements.

Tout usage par voie orale doit toujours se faire en concertation avec un médecin.

Limitez-vous à un usage externe et local d’aloe vera sous forme de gel, pommade ou lotion.

N’utilisez pas non plus de jus ou de latex sur la peau : ils sont prévus pour un usage oral.

À noter : l'aloès oral ne doit pas être utilisé chez les enfants, les femmes enceintes ou les mères allaitantes.

Comment éviter le cancer ?

Pathologie en lien avec la prolifération de cellules anormales, le cancer est "la maladie du siècle".

Rien qu'en France, il touche chaque année plus de 300 000 personnes... S'il n'est pas possible de le prévenir à 100 %, il existe plusieurs solutions qui permettent d'en réduire significativement le risque. De manière générale, on conseille d'agir sur les facteurs externes que sont le tabac, l'alimentation ou encore le rayonnement UV.

Mais dans le cas du cancer du foie, il est plus spécifiquement recommandé de ne pas fumer, de ne pas boire d'alcool ou, le cas échéant, d'en éviter la consommation excessive ou trop fréquente.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Aloe vera, Mayoclinic.

The Health Benefits of Aloe Vera, Centuries-Old Remedy for Skin and Digestive Disorders, Verywellhealth, July 17, 2019.

Aloe vera, Fondation contre le cancer.