Ganglion à l'aine : est-ce un signe de cancer ?

Un ganglion gonflé peut être le signe de plusieurs types de maladies. Il peut s'agir de maladies infectieuses ou de lésions secondaires à un cancer. Au niveau de l'aine, il s'agit le plus souvent d'un problème de santé sexuelle. Quoi qu'il en soit, un ganglion à l'aine nécessite des explorations complémentaires.

Publicité

© Istock

Quelles sont les causes d'un ganglion à l'aine ?

La palpation d'un gonflement d'un ganglion au niveau de l'aine signe la présence d'une maladie avoisinante. Il s'agit le plus souvent d'un phénomène infectieux locorégional comme une maladie sexuellement transmissible, une infection urinaire, une prostatite chez l'homme ou une infection gynécologique chez la femme. Il peut également s'agir d'une infection cutanée localisée au niveau de la jambe (érysipèle, par exemple). Le ganglion est alors régulier, souple et douloureux à la pression. Si le ganglion est localisé à droite et accompagné de douleurs abdominales, il faut penser à une éventuelle crise d'appendicite. Lorsque le ganglion de l'aine persiste, qu'il est induré et de forme irrégulière, on peut craindre la présence d'un cancer avoisinant ou d'un lymphome. Les explorations complémentaires sont alors rapidement nécessaires.

Publicité
Publicité

Quels cancers peuvent provoquer des ganglions à l'aine ?

Un gonflement ganglionnaire d'origine cancéreuse peut être de deux types. Le ganglion peut être la métastase d'un cancer solide d'un organe voisin ou être le siège d'un cancer hématologique comme un lymphome ou une leucémie. Un ganglion localisé à l'aine et métastatique d'une tumeur solide peut être secondaire à un cancer de la vessie, du rein, du testicule ou de la prostate chez l'homme. Chez la femme, il peut être lié à un cancer gynécologique (utérus, ovaires), rénal ou vésical. Les cancers digestifs, comme le cancer colorectal, peuvent également provoquer des adénopathies au niveau de l'aine. Le mélanome, situé non loin du ganglion, peut aussi être à l'origine de son apparition. Les cancers hématologiques, comme les lymphomes ou les leucémies, envahissent les ganglions de cellules malignes d'origine sanguine.

Quel bilan faire lorsqu'un ganglion est gonflé au niveau de l'aine ?

Lorsqu'un ganglion est gonflé au niveau de l'aine et qu'il persiste plusieurs semaines, le premier examen à réaliser est l'échographie de ce ganglion pour en visualiser l'aspect. Une ponction-biopsie sous échographie peut avoir lieu dans le même temps. Les cellules ainsi prélevées sont analysées lors d'un examen anatomopathologique et permettent de déterminer l'origine cancéreuse ou non de l'adénopathie. S'il s'agit d'un lymphome, le diagnostic peut être fait grâce à cette biopsie. En cas de métastase de tumeur solide, le type de cellules cancéreuses retrouvées orientera la recherche du cancer primitif. On complète alors par un scanner abdomino-pelvien qui peut permettre de visualiser une tumeur digestive ou pelvienne. Un bilan biologique complet accompagne systématiquement ces recherches afin d'évaluer l'état général et le pronostic du patient.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X