Cancer : les signes qui doivent vous alerter

Certifié par nos experts médicaux MedisiteToux, constipation, ganglions, grosseur, perte de poids, saignements… Ces symptômes peuvent être ceux d’un cancer ! Voici les signes qui doivent vous alerter, et dans quels cas consulter, selon le Dr Fabrice Denis, oncologue et radiothérapeute.
Cancer : les signes qui doivent vous alerterIstock
Sommaire

Le cancer est considéré comme une maladie sournoise. "Certains, comme le cancer du poumon, impliquent peu de symptômes visibles, ce qui retarde le diagnostic, nous explique le Dr Fabrice Denis, oncologue et radiothérapeute à la clinique ELSAN Victor Hugo - Institut Jean Bernard de Cancérologie au Mans. C'est souvent le cas pour les cancers qui touchent les organes profonds".

"Le cancer des ovaires ou de l’estomac, par exemple, est découvert très tard parce qu’il évolue progressivement sans rien dire", explique de son côté le Dr Françoise May-Levin, cancérologue et conseillère à la Ligue contre le cancer.

Néanmoins, les cancers peuvent parfois être dépistés précocement lorsque les symptômes d'alerte se manifestent. "Il est donc essentiel d’être vigilant et d'observer tout symptôme qui semble inhabituel, qui persiste ou s’aggrave pendant plusieurs semaines, ajoute le Dr Denis. Plus on consulte tôt, plus on a de chance de pouvoir traiter le cancer à temps".

"C'est pour cette raison que j'ai lancé Smokecheck. Cette application permet de repérer précocement les signes d’un éventuel cancer du poumon, ou de tout autre cancer lié au tabac, présente le Dr Denis. Elle est donc destinée aux fumeurs ou anciens fumeurs [ayant arrêté il y a moins de 5 ans, ndlr]. L'utilisateur répond à 13 questions. En fonction de ses réponses, l'application lui dit s'il doit consulter ou non".

"On a trouvé deux fois plus de cancers du poumon à un stade précoce grâce à l’application", précise le praticien.

Une douleur lancinante qui évolue au fil du temps : il faut consulter

"De manière générale, j'invite les patients à consulter pour toute douleur lancinante qui augmente au fil des jours, sans pause, y compris la nuit", préconise le Dr Denis. Le mal peut toucher n'importe quel endroit du corps, et s'il évolue, ce n'est pas bon signe". En effet, de nombreux cancers se manifestent par des douleurs.

"C'est le cas des tumeurs cérébrales, dont le premier signe d'alerte constitue les maux de tête", précise le spécialiste. Une douleur toujours du même côté, fixe, tenace doit inciter à pratiquer au moins une fois un scanner ou mieux une IRM. En effet, lorsqu’une tumeur se développe dans le cerveau, un œdème peut se former autour. Le crâne étant une boîte rigide, cela peut comprimer le cerveau et causer des maux de tête.

"D'autres cancers impliquent des douleurs, ajoute le Dr Denis. Je fais allusion au cancer du poumon, qui peut provoquer une douleur à la poitrine, aux cancers digestifs souvent sources de douleurs abdominales ou aux tumeurs osseuses qui peuvent se traduire par des douleurs sur une articulation".

Au contraire, le cancer du sein n'est pas douloureux. Les symptômes vont (ou pas) se manifester autrement, d'après le cancérologue.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Dr Fabrice Denis, oncologue et radiothérapeute à la clinique ELSAN Victor Hugo - Institut Jean Bernard de Cancérologie au Mans, spécialisée en cancérologie, et fondateur de l'application Smokecheck 

Cancer : toutes les réponses à vos questions, Pr Philippe Jeanteur, ed.John Libbey Eurotext, 2004 - 100 questions-réponses : le cancer de la prostate, Pamela Ellsworth, John Heaney, Cliff Gill, ed.EDP Sciences, 2009 - Guide Fatigue et cancer, Institut national du cancer, 2005 - Ligue nationale contre le cancer