Cancer : manger bio réduit vos risques de 25%

Publié le 23 Octobre 2018 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Une étude française vient de confirmer ce dont on se doutait : une alimentation bio, moins soumise aux pesticides, réduirait considérablement les risques de cancer chez ses consommateurs.

Si les dangers potentiels des pesticides que l'on retrouve dans nos aliments sur notre santé suscitent l'intérêt des chercheurs et de la population en général depuis l'explosion du bio ces dernières années, une nouvelle étude menée par l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et l'Inra (Institut national de la recherche agronomique) parue le 22 octobre 2018 dans la revue JAMA Internal Medicine vient confirmer notre scepticisme : manger bio est plus intéressant, puisque cela serait lié à une dimunition des risques de cancer de l'ordre de 25%.

Un risque de cancer moindre, notamment pour le cancer du sein et le lymphome

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont passé à la loupe les habitudes alimentaires de 68 946 Français âgés en moyenne de 44 ans, de la cohorte NutriNet-Santé. Pour seize produits différents, il leur a été demandé de renseigner s'ils les achetaient bio ou pas (jamais, occasionnellement, la plupart du temps). L'objectif de l'étude, qui s'est déroulée de 2009 à 2016, était précisément de comparer les risques de développer un cancer entre les personnes qui consomment des produits issus de l'agriculture biologique et ceux qui n'en consomment pas ou peu.

Résultat : il a été observé que les amateurs de bio ont 25% de risques en moins de développer un cancer que les autres. Surtout le cancer du sein chez la femme ménopausée et les lymphomes, puisqu'une alimentation moins contaminée par les pesticides assurerait une diminution des chances d'apparition de ces maladies de respectivement 34% et 76%.

Les pesticides en cause

Selon les chercheurs, ces résultats peuvent en effet être expliqués par "la présence de résidus de pesticides synthétiques bien plus fréquente et à des doses plus élevées dans les aliments issus de l’agriculture conventionnelle comparés aux aliments bio" mais également "les teneurs potentiellement plus élevées en certains micronutriments (antioxydants caroténoïdes, polyphénols, vitamine C ou profils d’acides gras plus bénéfiques) dans les aliments bio", souligne Générations Futures.

Les chercheurs affirment ainsi que "si les résultats sont confirmés, promouvoir l'alimentation bio auprès du grand public pourrait être une stratégie préventive prometteuse contre le cancer". Vous savez dorénavant ce qu'il vous reste à faire !

Aliments bio : comment les reconnaître ?

Mais comment savoir si tel ou tel produit est issu de l'agriculture biologique ? Selon le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, ce principe repose sur "la gestion durable de l’agriculture, le respect des équilibres naturels et de la biodiversité et la promotion des produits de haute qualité dont l’obtention ne nuit ni à l’environnement, ni à la santé humaine, ni à la santé des végétaux, des animaux ou à leur bien-être." La mention "AB" (Agriculture Biologique) et le logo bio européen apposés sur les emballages vous permettent d'identifier les aliments qui respectent ces critères.

Vidéo : Les personnes qui mangent bio ont 25% de risque en moins d'avoir un cancer

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X