Cancer de la vessie : 3 erreurs à éviter

Classé au 7ème rang des cancers les plus fréquents en France, le cancer de la vessie peut toutefois être évité, la plupart de ses facteurs de risque étant modifiables. Le point avec le professeur François Desgrandchamps, chef du service d’urologie à l’hôpital Saint-Louis AP-HP et le professeur Béatrice Fervers, directrice du département Cancer et Environnement du Centre Léon Bérard.

Un cancer rare mais dangereux

Cancer de la vessie : 3 erreurs à éviter© Adobe StockAvec 13 000 nouveaux cas en 2017, le cancer de la vessie, bien qu’il se hisse au deuxième rang des cancers urologiques les plus fréquents en France juste après le cancer de la prostate, est plutôt rare. Mais à quoi correspond-il exactement ?

Comme nous l’explique le professeur François Desgrandchamps, chef du service d’urologie à l’hôpital Saint-Louis AP-HP, il n’existe pas un mais des cancers de la vessie : "Il faut bien en différencier deux en particulier : les tumeurs qui n’infiltrent pas le muscle, et les tumeurs qui infiltrent le muscle."

Les premières représentent 70 à 80% des cas de tumeurs de la vessie "et ne sont pas très dangereuses, affirme l’urologue. Le risque, c’est simplement qu’elles puissent récidiver mais en principe, elles ne tuent pas." En revanche, lorsque les tumeurs pénètrent le muscle, "il y a un risque de décès important. Les chances de survie en cas de tumeur infiltrante sont d’à peu près 50%." Heureusement, celles-ci ne représentent que 20% des cas de cancer de la vessie.

Mais qu’elles soient infiltrantes ou non, les tumeurs de la vessie peuvent largement être évitées, la plupart de leurs facteurs de risque étant modifiables car comportementaux, environnementaux et professionnels : afin de limiter ces risques, voici donc les erreurs à éviter.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Remerciements au professeur François Desgrandchamps, chef du service d’urologie à l’hôpital Saint-Louis AP-HP et au professeur Béatrice Fervers, directrice du département Cancer et Environnement du Centre Léon Bérard.

"Tumeurs de la vessie n’infiltrant pas le muscle". La revue du praticien, vol.64, décembre 2014.

"Les tumeurs urothéliales, maladies professionnelles". La revue du praticien, vol.64, décembre 2014.

"Lung, Bladder, and Kidney Cancer Mortality 40 Years After Arsenic Exposure Reduction". 2018.

"Cancer de la vessie". Santé publique France. 16 avril 2018.

"Arsenic". Santé publique France. Mis à jour le 12 septembre 2011.

"Amines aromatiques". Cancer et Environnement.

"Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)". Cancer et Environnement.

Voir plus
La rédaction vous recommande sur Amazon :