Sommaire

Vendredi 31 janvier 2020, plusieurs stars vont se dévêtir durant l’émission Star à Nu, produite par Arthur et diffusée sur TF1, afin de mettre en avant la prévention et le dépistage du cancer du sein, de la prostate et des testicules. Parmi les invités, Bruno Guillon, Alexandre Devoise, le journaliste Olivier Delacroix, les mannequins Giabiconi et Satya Oblette, l’acteur Franck Sémonin et l’ancien champion de patinage artistique, Philippe Candeloro.

S’il ne compte pas participer à l’émission, Jean-Pierre Pernaut a néanmoins souhaité partager son expérience. C’est l’émission Quotidien (TMC) qui a dévoilé la séquence extraite de Star à Nu, pas plus tard qu’hier.

Jean-Pierre Pernaut a partagé un témoignage en toute sincérité sur son cancer de la prostate et l’impact qu’il a eu sur sa vie. Opéré en septembre 2018, le présentateur du JT de 13h relate son combat, des séquelles de son opération, aux différentes étapes de sa guérison.

Sur son compte Instagram, l’animateur Arthur a partagé les confessions de Jean-Pierre Pernaut.

"Je suis toujours vivant parce que, maintenant, ça se soigne"

“Un cancer de la prostate, c'est vrai, on en entend rarement parler et, pourtant, c'est le premier cas de cancer en France avec 70.000 cas par an et 7.000 morts, raconte Jean-Pierre Pernaut face aux caméras. Je suis toujours vivant parce que, maintenant, ça se soigne, ça se guérit. Il suffit de faire de la prévention et d'aller voir un toubib pour faire un examen qui n'est pas agréable du tout”.

Cet examen, le présentateur l’a fait. “Je suis allé voir un urologue. On a toujours peur, on se dit ‘Qu’est ce qu’il va faire ?’ Eh bien il vous met un doigt tout simplement, excusez-moi…”, confie-t-il sans tabou.

“J'ai découvert il y a un an que j'avais un cancer de la prostate. J'avais appris à ne pas avoir peur du mot grâce à ma femme, Nathalie [Nathalie Marquai, mariée à Jean-Pierre Pernaut depuis 12 ans, ndlr], qui elle, a eu un grave cancer, une leucémie, il y a quelques années. Elle a toujours dit : 'Il faut en parler, il faut dire quand on a un cancer, on a un cancer, on ne va pas cacher sa maladie’”, poursuit le journaliste de 69 ans.

"Ce n’est pas une honte de se balader avec une couche-culotte"

Une fois opéré, Jean-Pierre a entamé une période de convalescence : 15 jours d’hospitalisation et 2 mois de repos. Il n’a pas oublié les suites de l’opération qui a soigné son cancer.

“Après c’est un peu compliqué, parce qu’on a une sonde urinaire pendant une semaine ou deux, ce n’est pas agréable. Et puis, ce n’est pas une honte de se balader avec une couche-culotte pendant quelques semaines, ou quelques mois”.

Le présentateur n’hésite pas à évoquer un aspect encore plus tabou de la maladie : les conséquences du cancer de la prostate sur la sexualité. "Il peut y avoir des petits problèmes de couple, ça c'est sûr que ça met un peu de temps à revenir de manière normale. Mais ça revient maintenant grâce au robot qui sert à opérer", a ajouté Jean-Pierre Pernaut.

Sources

Quotidien, TMC, 30 janvier 2020

Les cancers de la prostate : points clés, Institut National du Cancer, 11 janvier 2017

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.