Cancer du foie : les boissons qui augmentent le risque

Certifié par nos experts médicaux MedisiteFabrication de la bile, filtrage du sang, élimination des toxines... Le foie est un organe vital dont il faut prendre soin notamment en limitant certaines boissons qui peuvent favoriser le développement de maladies susceptibles de dégénérer en cancer. Voici les deux principaux types de boissons à limiter.
Sommaire

© Istock

Environ 8 200 nouveaux cas de cancer du foie sont déclarés chaque année en France, selon l'Institut national du cancer. Celui-ci touche un organe vital, qui a pour rôle de filtrer le sang, stocker le glucose, nettoyer les toxines... Si son fonctionnement est altéré c'est tout le reste des organes qui est concerné.

Voilà pourquoi il est primordial d'en prendre soin, en faisant notamment attention à ce que l'on mange et à ce que l'on boit. Deux types de boissons sont particulièrement néfastes pour le foie : l’alcool et les boissons trop sucrées.

Sodas : un risque de cirrhose non alcoolique

Le sucre est particulièrement néfaste pour votre foie. En effet, la cirrhose n'est pas seulement causée par l'alcool. Depuis quelques années, la stéatohépatite non-alcoolique (NASH), également surnommée "la maladie du soda", touche de plus en plus de personnes. Celles en surpoids sont particulièrement concernées par cette pathologie, qui présente un risque d'évolution vers un cancer du foie.

La Nash, c'est quoi ?

Le Pr Patrick Marcellin, hépatologue et directeur de l'unité de recherche de l'Inserm sur les hépatites à l'hôpital Beaujon de Paris, nous explique que "manger trop sucré, mais aussi trop gras, fait partie des principaux facteurs de développement de la maladie".

En raison d'une accumulation de sucre dans le sang, le corps sécrète davantage d'insuline pour rééquilibrer le taux. Sur le long terme, le foie s'épuise, ce qui entraîne une stéathose. Celle-ci peut aller jusqu'à la cirrhose, dont la complication la plus grave est la forme de cancer du foie la plus répandue : le carcinome hépatocellulaire.

Cancer du foie : limitez les boissons sucrées

Pour limiter les risques de stéathose hépatique, le Centre hépato Biliaire Paul Brousse conseille de limiter au maximum son apport en sucre. Attention donc à ne pas abuser des sodas, cocktails (qui contiennent en plus de l'alcool), mais aussi des jus de fruits - même sans sucres ajoutés !

En effet, les sucres présents dans les jus de fruits sont les mêmes que ceux contenus dans les sodas (du fructose et du saccharose), et assimilées de la même façon par l'organisme. Comme ils sont consommés sous forme liquide, ils arrivent plus vite dans le sang, et font davantage grimper la glycémie.

En outre, ce n'est pas parce que les fruits ont une étiquette saine qu'il faut les manger à volonté. Alexandra Rétion, nutritionniste, nous expliquait notamment qu’au-delà de 3 fruits par jour, le taux de sucre dans le sang est en excès et se transforme en graisse stockée. Mieux vaut donc limiter sa consommation de jus de fruits et de smoothies, et équilibrer sa consommation de fruits dans la journée. Par exemple si l'on boit un jus de fruit, il ne faut plus manger que deux fruits dans la journée.

Vidéo : Cancer du foie : les symptômes

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Le cancer du foie : points clés, Institut National du Cancer. 

Alcool et cancer, La Ligue contre le cancer. 

La rédaction vous recommande sur Amazon :