Cancer des ganglions : le lymphome agressif

Le lymphome est un cancer des ganglions lymphatiques. Certains de ces cancers ganglionnaires sont d’évolution progressive, tandis que d’autres sont particulièrement agressifs. Focus sur ces lymphomes.

Publicité
Publicité

© Istock

Plusieurs types de cancers des ganglions

Publicité

Il existe plusieurs variétés de lymphomes qui appartiennent à deux grandes familles, les lymphomes hodgkiniens et les lymphomes non hodgkiniens. Dans la première catégorie, on trouve les lymphomes hodgkiniens classiques (95 % des cas) et les lymphomes hodgkiniens nodulaires qui sont des cancers peu agressifs et qui évoluent lentement. En revanche, parmi les lymphomes non hodgkiniens, plusieurs sont particulièrement agressifs : c’est le cas du lymphome T périphérique, du lymphome du manteau, du lymphome de Burkitt et du lymphome diffus à grandes cellules B.

Cancer des ganglions : symptômes

Les symptômes d’un cancer des ganglions ne sont pas suffisamment significatifs pour orienter immédiatement vers le bon diagnostic. Le symptôme majeur est le gonflement des ganglions lymphatiques, mais ce signe clinique peut également être présent dans de nombreuses autres pathologies. Le ganglion gonflé présentera néanmoins quelques caractéristiques spécifiques, puisqu’il sera indolore et qu’il aura surtout tendance à se développer au niveau du cou, de l'aisselle ou de l'aine. Par ailleurs, les lymphomes agressifs vont rapidement entraîner des symptômes généraux inquiétants tels qu’une fièvre supérieure à 38°C inexpliquée, des sueurs nocturnes très importantes, une perte d’appétit et une perte de poids anormales. Tous ces symptômes sont suffisants pour inciter à consulter rapidement un médecin.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés