Cancer de la prostate et taux de PSA : le lien

Publié le 07 Septembre 2018 à 15h02 par La Rédaction Médisite
Le PSA est l'antigène spécifique de la prostate. Il s'élève après 50 ans en cas de pathologie prostatique, et constitue un élément essentiel du dépistage du cancer de la prostate, l'un des plus fréquents chez l'homme.
Istock

Quand faire un dosage de PSA, et comment l'interpréter ?

Le dosage de PSA est généralement recommandé chez l'homme à partir de 50 ans. Il augmente en cas d'adénome ou de cancer de la prostate. Son interprétation doit tenir compte du fait qu'il augmente normalement avec l'âge et qu'il peut également être élevé si la prise de sang suit un geste tel qu'un toucher rectal ou une biopsie prostatique. Il est recommandé de ne pas avoir de rapports sexuels dans les 3 jours précédant le prélèvement. Certains médicaments luttant contre les symptômes de l'adénome prostatique peuvent également influer sur le taux de PSA.

Quel est le lien entre cancer de la prostate et taux de PSA ?

Le taux de PSA est un élément indispensable au dépistage et au diagnostic de cancer de la prostate. Lorsqu'il est élevé, il doit faire rechercher d'autres signes associés (par le toucher rectal) et donner lieu à des examens complémentaires à la recherche d'une lésion tumorale. Le taux de PSA a également un rôle fondamental dans la surveillance du cancer de la prostate après traitement. À la suite d'une chirurgie, si la prostate a été enlevée en totalité, il doit rester quasiment nul. Si le taux de PSA remonte, on est probablement face à une récidive. Il doit être contrôlé tous les 6 mois pendant 5 ans.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :