Cancer de la prostate : ce traitement révolutionnaire l'éradiquerait en quelques jours !

Bonne nouvelle : le cancer de la prostate pourrait bientôt être éliminé ! Un nouveau traitement révolutionnaire éradiquerait les tumeurs en quelques jours.

C'est un grand pas dans la lutte contre le cancer de la prostate. Les patients malades pourraient être guéris en une semaine à peine grâce à une nouvelle radiothérapie révolutionnaire.

Des tumeurs cancéreuses éliminées en quelques jours

Grâce à une série d’essais cliniques effectuée par le Royal Marsden Hospital dans l'ouest de Londres, un nouveau traitement contre le cancer de la prostate a vu le jour.

Il s'agirait de la forme de traitement la plus rapide existante à ce jour.

Pour y arriver, 850 participants ont reçu des doses extrêmement élevées de radiothérapie stéréotaxique du corps (SBRT), avec une précision sub-millimétrique au niveau des tumeurs, réduisant ainsi le risque d'endommager les tissus environnants en bonne santé.

Suite à ce traitement, les tumeurs ont été éliminées en quelques jours, contre deux mois maximum pour la radiothérapie standard.

Trois mois après cet essai clinique, les effets indésirables observés chez les participants traités par SBRT étaient similaires à ceux du traitement standard. Les patients seront en revanche surveillés pendant plusieurs années pour déterminer s’ils sont vraiment guéris.

Si les essais en cours se montrent concluants à long terme, tous les malades pourront bénéficier de ce nouveau traitement.

Le Dr Douglas Brand, de l’Institut de recherche sur le cancer et codirigeant cette étude a déclaré que “cette pratique pourrait tout changer”.

Le cancer de la prostate

La prostate est une glande de l’appareil reproducteur masculin. Elle est située sous la vessie et elle entoure l’urètre, ce canal par lequel l’urine et le sperme sortent à l’extérieur du corps.

Le cancer de la prostate se développe à partir d'une cellule normale, qui se transforme et se multiplie de façon anarchique formant une masse appelée tumeur. La tumeur est d'abord limitée à la prostate, puis elle grossit et peut s'étendre au-delà de la capsule prostatique, enveloppe qui sépare la prostate des tissus voisins.

Le cancer de la prostate est le type de cancer le plus fréquent chez les hommes : on estime que 1 homme sur 7 en recevra le diagnostic, le plus souvent à partir de la soixantaine. On compte environ 71 000 nouvelles personnes touchées chaque année en France.

Bien qu’aucune cause particulière n’ait été découverte, il existerait une prédisposition génétique.

La plupart des cancers de la prostate évoluent très lentement. Bien souvent, la tumeur demeure localisée dans la prostate et a des effets limités sur la santé, provoquant parfois des troubles érectiles ou urinaires.

L’ablation chirurgicale, appelée prostatectomie, est le traitement de référence du cancer de la prostate. Elle consiste à retirer la tumeur et les ganglions situés à proximité. La durée de l’intervention est variable (entre 1h30 et 4h00 dans la majorité des cas). Elle se pratique sous anesthésie générale. Après l’opération, une sonde urinaire est laissée en place pour une durée de 2 à 10 jours.

Cette intervention entraîne souvent des effets secondaires, en particulier une incontinence urinaire et des troubles sexuels. Les fuites urinaires, qui arrivent surtout pendant l’effort, apparaissent chez trois hommes opérés sur dix. Les problèmes d’érection sont plus fréquents et affectent 80% des patients. Ils surviennent lorsque le chirurgien a retiré les bandelettes neuro-vasculaires qui favorisent l’érection.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.