Boules sous la peau : un signe de cancer ?

Kystes, furoncles, boules de graisse… Les causes de boules sous la peau peuvent être nombreuses et variées. Mais dans certains cas, elles peuvent être cancéreuses... Quelles sont celles qui doivent vous alerter ? Le Dr Toledano, cancérologue radiothérapeute, dresse la liste des signes avant-coureurs de grosseurs cancéreuses qui peuvent vous mettre en danger.

Vous avez déjà constaté une grosseur comme un boule au niveau de votre peau ?Attention, si c'est bien souvent bénin, ce type de symptôme peut aussi révéler quelque chose de grave.

Une tumeur de la peau bénigne est une masse ou une région de peau anormale qui ne se propage pas à d’autres parties du corps. Elle peut se développer sous et sur la peau. Cette tumeur non cancéreuse n'est généralement pas dangereuse et ne requière souvent pas de traitement.

Il en existe de nombreuses sortes :

  • Le dermatofibrome
  • L’hémangiome
  • Le kyste sébacé
  • Le lipome (masse qui prend naissance dans les cellules graisseuses)
  • Le grain de beauté
  • La kératose séborrhéique
  • L’acrochordon
  • La verrue
  • Le grain de Milium (boules de graisses blanches de quelques millimètres)

Parfois, certaines de ces tumeurs peuvent devenir cancéreuses en raison de mutations cellulaires. Elles sont dues au hasard ou à l’exposition à un facteur de risque.

Quand une boule sous la peau doit-elle inquiéter ?

"Il ne faut pas forcément s’inquiéter, mais plutôt s’alerter. Une boule sous la peau n’est pas forcément synonyme d’une tumeur maligne.

En revanche, il faut apprendre à distinguer la boule qui ne change pas d’aspect et celle qui évolue rapidement : celle-ci doit vous amener à vous poser des questions", prévient le Dr Toledano, avant d’ajouter "si vous apercevez un grossissement rapide de cette boule, un changement au niveau de la peau ou encore une irrégularité, allez rapidement consulter un médecin."

Peut-on être prédisposé à ce type de tumeur ?

"Oui, certaines personnes ont en effet tendance à en avoir plus que d’autres. C’est le cas des personnes qui ont des angines à répétition et ont les ganglions gonflés, ou encore de ceux qui ont des facteurs génétiques spécifiques qui favorisent l’apparition de tumeurs cancéreuses… ", reconnaît l’expert. Certaines personnes ont également tendance à fabriquer des boules de graisse, sans raison particulière, ou à avoir plus de furoncles que d’autres, en fonction de leur type de peau (grasse, mixte ou sèche).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : "Comment se forme une tumeur ?", Fondation contre le Cancer, 4 juin 2018. 
"Tumeurs de la peau non cancéreuses", Société canadienne du cancer.
"Une boule sous la peau", Pas à pas en pédiatrie, 18 mai 2018.
"Douleurs et tumeur", Institut National du cancer. 
La rédaction vous recommande sur Amazon :