Mélanome : être roux et avoir de nombreux grains de beauté augmentent les risques

Une nouvelle étude australienne montre que la rousseur associée à la présence de plus de 20 grains de beauté sur le corps constitue pour un individu un risque accru de développer un mélanome.
Mélanome : être roux et avoir de nombreux grains de beauté augmentent les risquesIstock

Les facteurs de risque du mélanome, un type de Cancer de la peau particulièrement grave, sont connus : présence de nombreux grains de beauté, couleur rousse, peau pâle... Mais cumuler ces deux premiers serait d'autant plus dangereux. Une étude australienne publiée le 1er mars 2019 dans le British Journal of Dermatology suggère en effet qu'être roux et avoir plus de 20 grains de beauté sur le corps augmentent significativement le risque de développer un mélanome.

Une chance sur quatre de développer un mélanome

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé la pigmentation, le nombre de grains de beauté de plus de 5 millimètres et la présence des gènes MC1R (déterminant la couleur de la peau, des cheveux et des poils) et CDKN2A (prédisposant au mélanome) chez 1267 patients. Parmi eux, 50% ont développé un mélanome. Au final, il a pu être observé que les personnes rousses ayant plus de 20 grains de beauté sur le corps avaient une chance sur quatre de développer un mélanome au cours de leur vie, un risque plus élevé que chez les personnes brunes. Ce risque était également accru chez les personnes qui ne sont pas rousses mais qui portent tout de même le gène des cheveux roux et qui ont de nombreux grains de beauté.

Des examens réguliers pour les personnes ayant de nombreux grains de beauté

"De façon indépendante, le fait d'être roux et le fait d'avoir des grains de beauté de plus de 5 millimètres de diamètre sont des facteurs de risque connus de développement de mélanomes, explique le professeur Rick Sturm, co-auteur de l'étude. Le risque est deux à quatre fois plus élevé chez les roux, tandis que ceux qui ont des grains de beauté imposants sont 5 fois plus susceptibles de développer un mélanome que la population générale. Mais si l'on combine ces facteurs de risque, celui-ci est démultiplié."

Selon lui, les personnes ayant de nombreux grains de beauté devraient être particulièrement attentives à ce risque et veiller à subir régulièrement des examens de la peau, d'autant plus que toutes ne savent pas si elles sont porteuses du gène des cheveux roux ou non. "L'on estime à 25% de la population générale les porteurs de la variation génétique qui code les cheveux roux. Il est donc vraiment nécessaire de sensibiliser à ce risque accru de développement de mélanome chez ceux qui ont de nombreux grains de beauté. En surveillant de près les évolutions cutanées, nous améliorerons nos chances de détecter les mélanomes de façon précoce."

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Être roux et avoir de nombreux grains de beauté augmentent les risques de mélanome