Françoise Hardy : un carcinome épidermoïde au niveau du pharynx ?

Jacques Dutronc a annoncé dans le magazine Ici Paris, le 19 novembre que Françoise Hardy était de nouveau atteinte d'un cancer, cette fois au niveau de la peau. Trois jours plus tard, des proches de la chanteuse expliquent à Gala qu'il s'agirait d'une "petite tumeur au pharynx". 
abacapress

Quiproquo sur l'état de santé de Françoise Hardy ? Le 19 novembre, Jacques Dutronc -son mari même s'ils ne vivent plus ensemble- révèle au magazine Ici Paris que la chanteuse est de nouveau atteinte d'un cancer. Précisément d'un carcinome épidermoïde, une forme de cancer de la peau. Mais 3 jours plus tard, d'autres proches indiquent au magazine Gala qu'il s'agirait d'une "petite tumeur du pharynx*". "Elle suit actuellement des séances de radiothérapie. Les résultats sont encourageants. Elle doit être traitée pendant quinze jours encore. Ensuite, elle rentrera chez elle pour se reposer. Elle est un peu fatiguée, mais rien d'inquiétant." ont-ils confié à nos confrères. L'interprète de "Tous les garçons et les filles" aura soufflé 2 ans question santé. En février 2016, son fils Thomas Dutronc annonçait qu'elle était en rémission de son cancer du système lymphatique (ou "lymphome") déclaré en 2004.

Un carcinome qui peut faire suite à la radiothérapie

Le carcinome épidermoide dont souffrirait Françoise Hardy pourrait correspondre à la tumeur au pharynx évoquée par sa famille. Ce carcinome, autrefois appelé "carcinome spinocellulaire" est un cancer se développant sur la peau et parfois à l’intérieur de la bouche (langue, palais, amygdales). Il peut faire suite à des antécédents de radiothérapie. La chanteuse a subi de tels traitements ces dernières années.

A quoi cela ressemble ? Une plaie sur la peau sous forme de nodule qui peut avoir l'air ulcérée. "Le plus souvent on retrouvera autour de ce carcinome épidermoïde des kérastoses actiniques qui sont des lésions pré-cancérueses" indique le Syndicat des dermatologues. Parfois, la lésion se caractérise par de petites plaques rouges ou brunes proches des lésions provoquées par l’eczéma et le psoriasis.

Afin d'éviter tout risque de métastases, c'est-à-dire, la propagation du cancer dans les ganglions ou vers d'autres organes du corps, il est important de le retirer dès le début. Le principal traitement du carcinome épidermoïde de la cavité buccale repose sur la chirurgie. Celle-ci doit être précédée de soins bucco-dentaires afin d'éviter les complications. On peut y associer une radiothérapie et/ou une chimiothérapie. La chirurgie peut être assez délabrante en fonction de la localisation de la tumeur, ce qui peut rendre l'alimentation et la parole difficile. Les effets secondaires de la radiothérapie peuvent également laisser des séquelles fonctionnelles, gênant l'ouverture de la mâchoire et la mastication. Le goût peut aussi être altéré. L'arrêt du tabac et de l'alcool est évidemment obligatoire. Dans environ 90 % des cas, l’opération se déroule bien et n’entraîne aucune implication si la tumeur est détectée et traitée à un stade précoce.

*Le pharynx est le carrefour des voies respiratoires et digestives servant à la déglutition et à la respiration.

Un carcinome qui peut faire suite à la radiothérapie© Medisite.fr

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Syndicat national des dermatologues : Le carcinome épidermoïde