Cancer du poumon : 6 sensations corporelles qui doivent alerter

Le  cancer du poumon  se manifeste en cas de développement anarchique de cellules anormales au niveau des  bronches. Il est l'un des cancers les plus meurtriers  en raison de sa capacité à métastaser par voie sanguine, compte tenu de l’importance de la vascularisation pulmonaire.

C'est pour cette raison qu'il est essentiel d'être en mesure de détecter ce cancer le plus tôt possible. Plus son diagnostic est tardif, plus le pronostic du cancer du poumon est sombre. 

La toux et l'essoufflement font partie des symptômes les plus fréquents, mais ils ne sont pas les seuls. Selon une étude scientifique publiée récemment dans la revue PLOS ONE, on peut retrouver une "multitude de sensations corporelles qui sont souvent non spécifiques, difficiles à comprendre et souvent initialement non reconnues comme révélatrices d'un cancer du poumon par la personne atteinte". Ces sensations ont tendance à passer inaperçues, ce qui conduit alors à un diagnostic trop tardif. Les chercheurs ont ainsi cherché à établir si certaines sensations corporelles sont plus fréquentes chez les patients avant le diagnostic. On passe en revue en images celles qui ont été identifiées.

Cancer du poumon : quels sont les symptômes les plus fréquents ?

En France, le cancer du poumon touche chaque année près de 40 000 personnes. Il faut savoir que 80 à 90 % des cas sont liés au tabac. Le tabagisme est l'un des principaux facteurs de risque. Ce lien causal a été établi avec certitude dans les années 60. Or, il n'est pas la seule cause : l'exposition à la fumée secondaire et à des particules cancérogènes aériennes, comme celles provenant de l’amiante, de l’arsenic, du radon ou des polluants de l’air, est tout aussi dangereuse pour les poumons.

Parmi les symptômes les plus fréquents, on cite notamment :

  • la toux persistante ;
  • la respiration sifflante ;
  • l'essoufflement, d’abord à l’effort, puis au repos ;
  • les crachats sanglants ;
  • la voix enrouée persistant plus de 3 semaines ;
  • les bronchites ou pneumonies à répétition.

Or, certaines sensations plus "discrètes" sont également observés chez les patients avant le diagnostic. Elles sont à prendre au sérieux, surtout si vous êtes fumeur, selon des chercheurs qui ont analysé rétrospectivement les cas de 61 personnes diagnostiquées avec un cancer du poumon au Danemark, en Angleterre et en Suède.

Vous vous sentez fatigué

1/6
Cancer du poumon : 6 sensations corporelles qui doivent alerter

La fatigue est fréquemment recensée par les patients victimes de cancer du poumon. Souvent, elle précède le diagnostic.

Vous vous sentez essoufflé

2/6
Cancer du poumon : 6 sensations corporelles qui doivent alerter

Les maladies ont aussi tendance à se sentir souvent essoufflés. Si c'est votre cas, c'est un symptôme à prendre au sérieux, surtout si vous êtes fumeur.

Vous ressentez des douleurs thoraciques

3/6
Cancer du poumon : 6 sensations corporelles qui doivent alerter

La douleur thoracique a aussi été rapportée par les chercheurs et est décrite par les patients comme "particulièrement pénible".

Vous n'avez plus d'appétit

4/6
Cancer du poumon : 6 sensations corporelles qui doivent alerter

D'autres sensations ont été décrites par les patients sondés dans le cadre de l'étude. C'est le cas de la perte d'appétit.

Vous avez des sueurs nocturnes

5/6
Cancer du poumon : 6 sensations corporelles qui doivent alerter

On peut aussi retrouver les sueurs nocturnes avant un diagnostic de cancer du poumon.

Vous êtes enroué

6/6
Cancer du poumon : 6 sensations corporelles qui doivent alerter

L'enrouement a aussi été rapporté par les patients.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0249114#abstract0

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Cancer