Bronchite asthmatiforme (asthmatique) : symptômes, causes, contagion et traitements

La bronchite asthmatiforme (ou asthmatique) est une pathologie inflammatoire des bronches (la bronchite) associée à des symptômes proches d’une crise d’asthme. Les difficultés respiratoires sont plus sévères que lors d’une bronchite aiguë banale. Elle doit, surtout, être différenciée d’une crise d’asthme.
Bronchite asthmatiforme (asthmatique) : symptômes, causes, contagion et traitementsIstock

Définition : qu'est-ce qu'une bronchite asthmatiforme ?

La bronchite asthmatiforme (ou bronchite asthmatique ou asthme bronchique) correspond à une bronchite aiguë, associée à des symptômes d’asthme, c’est-à-dire une respiration sifflante due à un rétrécissement du calibre des bronches, soit par l’inflammation, soit par l’excès de mucosités intra-bronchiques.

 

Bronchite asthmatiforme : quelle différence avec l’asthme ?

Même si la bronchite asthmatiforme prend toutes les apparences de l'asthme, elle ne doit pas être confondue avec la maladie asthmatique.

A noter : souffrir d'une bronchite asthmatiforme isolée ne signifie pas obligatoirement être asthmatique. En effet, la bronchite asthmatiforme est le plus souvent une bronchite d'origine infectieuse, alors que l'asthme est une pathologie généralement d'origine allergique.

La crise d’asthme est liée à une inflammation des bronches provoquant un rétrécissement de celles-ci et des difficultés expiratoires. La respiration est dite sifflante. La crise d’asthme est souvent d’origine allergique en raison de l’hyper-réactivité bronchique des sujets asthmatiques. L’asthme peut être provoqué par des allergènes respiratoires (comme les acariens ou les moisissures), ou déclenché par des produits irritants (polluants, tabac).

Dans le cas de la bronchite asthmatiforme (ou  bronchite asthmatique), il n’y a pas d’origine allergique. C'est une pathologie infectieuse, virale ou bactérienne, pouvant survenir chez des sujets non asthmatiques.

Bronchite asthmatiforme et bronchiolite chez l’enfant

La bronchiolite aiguë est une maladie respiratoire de l’enfant, d’origine virale. Elle provoque  des lésions inflammatoires spécifiques des bronchioles terminales. Elle survient chez les enfants de moins de 2 ans. Elle survient par épidémies hivernales. Son incidence est élevée puisqu’elle est de  5 à 10 % chez l’enfant de moins de 2 ans. Sa principale cause est une infection par le virus respiratoire syncytial, ou VRS, qui est retrouvé dans près de 80% des cas. Ses symptômes sont ceux d’une bronchite asthmatiforme et elle peut aller jusqu’à une détresse respiratoire de l’enfant.

Photo : virus respiratoire syncytial au microscope électronique

Photo : virus respiratoire syncytial au microscope électronique© Creative Commons

Comment reconnaître les symptômes de la bronchite asthmatiforme ?

Les bronchites asthmatiformes (asthmatique)  provoquent les mêmes symptômes que les crises d’asthme :

  • Des difficultés à respirer, surtout à expirer : l’inflammation des bronches peut gêner la respiration
  • Des sifflements respiratoires : cette bronchite est aussi appelée bronchite sifflante
  • L’air restant bloqué dans la poitrine, le thorax présente un aspect bombé
  • Une dyspnée, c’est à dire une respiration anormale (rythme et intensité irrégulier)
  • Parfois, un bronchospasme (une contraction anormale des bronches)

 Les symptômes de la bronchite asthmatiforme qui font la différence :

  • Il n’existe pas de symptômes allergiques dans la bronchite asthmatiforme alors qu’elles sont fréquentes lors de crises d’asthme 
  • La toux grasse en raison des sécrétions de mucus
  • Des crachats visqueux et souvent jaunatres
  • Une légère fièvre est souvent présente en cas de bronchite asthmatiforme mais pas en cas de crise d’asthme

A noter : contrairement à l’asthme, une bronchite asthmatiforme ne s’accompagne d’aucun autre signe allergique tel que l’eczéma puisqu’elle n’est pas due à un allergène.  

Les causes de la bronchite asthmatiforme

Les bronchites asthmatiformes (asthmatique) peuvent s'expliquer par plusieurs facteurs :

  • Une infection virale : qu’elles soient asthmatiformes ou simplement aiguës, les causes des bronchites sont principalement virales et elles se manifestent par épidémies hivernales.
  • Une infection bactérienne : dans quelques cas, les bronchites asthmatiformes peuvent avoir une origine bactérienne et nécessiter une antibiothérapie. Les sujets à risque sont plus fragiles, notamment en cas de pics de pollution ou d’exposition à la fumée de tabac.
  • Un reflux gastro-œsophagien sévère et non traité (des gouttelettes d’acide gastrique peuvent pénétrer dans les bronches et les irriter)
  • Des maladies chroniques respiratoires ou cardiaques (insuffisance respiratoire)
  • Un asthme non diagnostiqué chez les jeunes enfants
  • Une bronchite chronique prolongée : en cas d'exposition à des irritants pour une longue période, comme dans le cas de la bronchite chronique, la personne peut également développer de l'asthme. Cela donne lieu à un cas de bronchite asthmatique chronique. La bronchite chronique se développe souvent dans une bronchite asthmatique.

Les facteurs de risques de la bronchite asthmatiforme

Une simple bronchite infectieuse peut être à l’origine d’une bronchite asthmatiforme mais certains facteurs augmentent le risque :

  • L’insuffisance cardiaque 
  • Le reflux gastro-œsophagien en raison de l’irritation de la paroi bronchique par les remontées acides en provenance de l’œsophage 
  • L’asthme pré-existant 
  • L’existence d’une dilatation des bronches ou d’une bronchopneumopathiechronique obstructive (BPCO)

Les personnes à risque de la bronchite asthmatiforme

La bronchite asthmatiforme (asthmatique) survient plus souvent chez des personnes fragiles ou à risque :

  • Celles qui sont aux âges extrêmes de la vie, c’est-à-dire : les enfants de moins de 2 ans et les personnes âgées.
  • Les femmes enceintes
  • Les sujets asthmatiques sont aussi  prédisposés à développer des bronchites asthmatiformes.
  • Les sujets tabagiques chroniques
  • Les personnes atteintes de bronchite chronique obstructive (BPCO) 

Les personnes ayant de l'eczéma sont-elles plus à risques ?

Mon conseil de médecin généraliste :

"L'existence d'un terrain atopique et allergique peut favoriser les bronchites asthmatiformes. Les personnes ayant tendance à l’eczéma peuvent également avoir une hyper réactivité bronchique en cas d’inflammation."

Bronchite asthmatiforme à répétition : de l'asthme chez le jeune enfant ?

La bronchite asthmatiforme peut parfois permettre la découverte et l'identification d'un asthme chez l'enfant de moins de 3 ans. Des récidives fréquentes et des bronchites asthmatiformes à répétition ou de bronchiolite peuvent constituer les premiers signes avant-coureurs d'un asthme débutant.

Durée de la bronchite asthmatiforme

La durée de la bronchite asthmatiforme, lorsqu’elle est traitée, est d’environ 7 à 10 jours. Toutefois, une toux irritative peut persister 2 à 3  semaines.

Contagion de la bronchite asthmatiforme

La bronchite asthmatiforme étant souvent d’origine virale, elle est aussi contagieuse que la bronchite aiguë.

La transmission d’un sujet à l’autre peut se faire par les gouttelettes de salive ou les crachats évacués lors des efforts de toux. Des mesures préventives simples peuvent limiter la contagiosité.

Qui et quand consulter en cas de bronchite asthmatiforme ?

Lorsque l’on est atteint de bronchite asthmatiforme, il peut être nécessaire de consulter son médecin traitant afin d’évaluer si un traitement antibiotique et anti-inflammatoire est nécessaire. Généralement, une consultation suffit.

En présence de complication, ou si les symptômes persistent, une radiographie pulmonaire et un avis spécialisé chez un pneumologue peuvent être demandés par le médecin traitant.

Complications et évolution de la bronchite asthmatiforme

La bronchite asthmatiforme (asthmatique) se complique rarement chez le sujet ne présentant pas de facteurs de risque.

Chez les sujets fragiles, comme les bébés, les personnes âgées, les femmes enceintes, les sujets atteints de BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive) ou de pathologies cardiaques, des complications peuvent survenir comme une insuffisance respiratoire aiguë ou une surinfection bactérienne pulmonaire. Le virus respiratoire syncytial est pourvoyeur de complications, surtout chez le jeune enfant. Au moindre doute une radiographie des poumons sera prescrite et si besoin, une hospitalisation pour surveillance.

Examens et diagnostic de la bronchite asthmatiforme

La bronchite asthmatiforme (asthmatique) ne nécessite aucun examen, ni analyse particulières. Son diagnostic est établi sur l’observation des symptômes. Toutefois, en cas de persistance de la fièvre, chez des sujets à risque, une radiographie pulmonaire et un bilan biologique sanguin peuvent être utiles, à la recherche d’une surinfection pulmonaire.

Bronchite asthmatiforme : si la fièvre persiste un bilan sanguin peut être nécessaire

Bronchite asthmatiforme : si la fièvre persiste un bilan sanguin peut être nécessaire© Istock

Quels traitements pour soigner la bronchite asthmatiforme ?

Lorsqu’elle est virale, la bronchite asthmatiforme (asthmatique) ne nécessite qu’une prise en charge symptomatique associant :

  • Des bronchodilatateurs en aérosols ou en inhalation ;
  • Des antipyrétiques pour soulager les douleurs de la bronchite asthmatiforme en cas de fièvre : paracétamol ou ibuprofène ;
  • Des corticoïdes de manière non systématique. Ils seront prescrits en cas d’inflammation sévère des bronches et de grosses difficultés respiratoires ;
  • Des fluidifiants bronchiques peuvent parfois être utiles pour faciliter les expectorations de mucus.

Les antibiotiques ne seront donnés qu’en cas de suspicion d’infection bactérienne et pour une durée la plus courte possible.

Comment prévenir la survenue d'une bronchite asthmatiforme ?

La prévention de la bronchite asthmatiforme (asthmatique) passe par des mesures évitant sa transmission comme :

  • L’utilisation de mouchoirs à usage unique,
  • Se protéger lors de la toux (port de masque éventuel),
  • Eviter les collectivités et les contacts directs avec d’autres personnes.
  • Les personnes à risque doivent éviter d’être confrontés à une pollution atmosphérique trop importante et à la fumée de tabac.

Sites d’informations et associations

Ces sites apportent de nombreuses informations sur les maladies respiratoires et leur prise en charge :

Source(s):

http://www.medecine.ups-tlse.fr/DCEM2/MODULE7/item86/texteI1.htm

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-pulmonaires-et-des-voies-a%C3%A9riennes/asthme/asthme?query=bronchite%20asthmatique%20chronique

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4614089/

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.