Restaurant chinois : ne prenez surtout pas ces plats !

Avis aux amoureux de la cuisine chinoise ! Nems, riz cantonais et poulet caramel sont moins inoffensifs qu’ils n’en ont l’air. En réalité, ils sont bourrés de sucre, de graisse, et sont à fuir si vous voulez garder la ligne. On décrypte tour à tour les menus des restaurants chinois avec Alexandra Retion, diététicienne-nutritionniste. Voici les plats à éviter.

Restaurant chinois : ne prenez surtout pas ces plats !

La cuisine asiatique a le vent en poupe. Difficile de résister à un déjeuner de dernière minute ou au traiteur du bas de la rue. Néanmoins, prudence ! Les spécialités asiatiques ne se valent pas toutes. Si nos amis japonais savent parfois allier gourmandise et menus légers, les plats chinois, de leur côté, regorgent souvent de calories.

"La cuisine chinoise est réputée pour ses nombreuses sauces, épaissies grâce au sucre, nous met en garde Alexandra Retion, diététicienne-nutritionniste. Cela explique pourquoi vous avez souvent faim deux heures après avoir mangé". En effet, les repas chinois ne contribuent pas à la satiété. Leur surcharge en sucre élève votre glycémie. Votre estomac réclame alors toujours plus de sucre.

En outre inutile de vous rabattre sur les salades et légumes. "Ces derniers sont beaucoup trop cuits et baignent dans l’huile, poursuit la diététicienne. De ce fait, ils ne vous apportent en réalité aucun bienfait, ni aucune vitamine. Ils sont surtout gras et indigestes. Il faut aussi préciser que les restaurants chinois ont tendance à proposer des formules ‘à volonté’. Résultat : les clients les plus gourmands sont tentés de goûter à tout et ont la main lourde sur les portions qu’ils se servent".

Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons passé les menus chinois les plus populaires au crible. On vous livre les pires ennemis de votre ligne et de votre santé, et ceux qu'il faut privilégier !

Entrées asiatiques : attention, fritures = calories

Restaurant chinois : ne prenez surtout pas ces plats !© Istock

La consommation de fritures ne cesse d’augmenter. Son mode de cuisson offre une texture craquante aux aliments qui s’y cachent. Malheureusement, les produits frits sont particulièrement nocifs pour la santé. Et pour cause, ces derniers sont riches en "mauvais gras". Il est dû aux matières grasses utilisées durant la friture. Cette dernière est obtenue à partir d’acides gras saturés (contenus dans la graisse animale) qui survivent à des températures élevées. "Les restaurants ont donc logiquement tendance à opter pour ces graisses car elles vont rester intactes plus longtemps, explique la Fédération Française de Cardiologie.

Certains choisissent la graisse animale pour le goût qu’elle procure aux aliments alors que sa teneur en acide saturé bat tous les records !". Ces derniers ne portent pas uniquement préjudice à votre ligne, mais s’avèrent tout aussi mauvais pour votre cœur et vos artères. Ils augmentent vos risques d’infarctus et d'AVC. En effet, la friture est réputée pour s’attaquer à l’intégrité de vos parois artérielles.

Méfiez-vous des nems : friture et pâte de riz forment un duo nocif

Aliments star des restaurants chinois, les nems font des adeptes. Pourtant, notre balance nous le fait bien sentir. Crevette, langoustine, poulet, chèvre… Peu importe ce qu’ils abritent. Ils sont frits et ce mode de cuisson les rend particulièrement gras. "Ils contiennent à minima 220 calories (par unité)", précise Alexandra Retion. Cela s’explique par deux mécanismes : l’huile de friture qui remplace l’eau des aliments évaporée pendant la cuisson et l’absorption de l’huile au cours du refroidissement.

A titre d’exemple, "après un bain rapide dans l’huile, la teneur en gras d’une pomme de terre passe 0,1 g à 12 g !", précise la Fédération Française de Cardiologie. En outre, "la pâte de riz qui constitue l'enveloppe du nem est déjà très calorique" ajoute la diététicienne. Il est donc conseillé, si vous décidez malgré tout de vous laisser tenter par cette entrée, de la laisser imbiber dans une serviette en papier afin d’absorber un peu l’huile.

Samoussa : plus de 200 calories la part !

Bien sûr, ils contiennent bien souvent des légumes. Mais les samoussas sont quand même à proscrire si vous voulez garder la ligne. Ces aliments frits contiennent très souvent du beurre, de l’huile et de la crème. Sa base étant de la farine de blé, le samoussa comprend un certain nombre de glucides. Il est donc lui aussi, à éviter lors d’un régime ! Il apporte plus de 200 calories l'unité consommée.

Beignets de crevette : attention à votre cholestérol

Au niveau calories, les beignets de crevettes sont sur le haut du panier avec... 342 calories ! Il faut savoir que la crevette est le fruit de mer qui est le plus riche en cholestérol et en sel. Résultat : les beignets de crevettes s’attaquent à votre cholestérol, à vos artères puisqu’ils sont frits et à votre ligne. Cela fait beaucoup pour une seule entrée. "En outre, les sauces piquantes et sauces soja qui sont associées aux beignets de crevette, mais aussi aux nems et aux samoussas, rendent ces entrées encore plus grasses", ajoute notre nutritionniste.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci à Alexandra Retion, diététicienne nutritionniste, auteure de Qu’est ce qu’on mange, éd. First
Programme National de Nutrition Santé (Mangerbouger.fr)
Les aliments frits, dangereux pour le cœur, Fédération Française de Cardiologie 
Best and Worst Chinese Dishes for Your Health, Web MD