Vous n’êtes pas rassasié après avoir mangé une salade ? Cela pourrait s’expliquer par la perception de la température d’un aliment. Trois chercheurs de la Grenoble École Management se sont penchés sur la question, afin de comprendre pourquoi un plat chaud semble mieux caler notre estomac qu’un tartare ou un carpaccio.

Satiété : la température du plat joue un rôle

Les auteurs de cette étude française ont rassemblé des données recueillies auprès de 2 600 adultes en France, aux États-Unis et au Brésil. Amanda Pruski Yamim, professeure de marketing, diététicienne et responsable de ces travaux, explique : "dans la plupart des cultures, les aliments chauds sont considérés comme rassasiants et ont une part importante dans les repas principaux. Cette perception vient du fait que les êtres humains digèrent plus facilement les aliments chauds et qu’ils s’attendent à ce que les plats chauds soient plus savoureux".

Selon leurs analyses, 31% des personnes qui choisissent un plat froid, consomment plus de calories. Ils mangent plus de graisses pour 37% d’entre eux et plus de glucides à 22%.

"Quel que soit leur pays d’origine, les gens estiment que lorsqu’un plat est chaud, il est plus calorique. Et cette interprétation vaut autant au Brésil, en France qu’aux États-Unis alors que les habitudes alimentaires y sont bien différentes. Quelles que soient les caractéristiques de notre consommation, nos habitudes sont assez similaires, c’est donc bien la perception générale qui est biaisée".

Les plats froids semblent moins caloriques

Cette représentation serait le fruit d’idées préconçues, qui fausse notre perception du nombre de calories des mets. "On avait ainsi préparé deux plats identiques, l’un qu’on a servi chaud et l’autre froid après plusieurs heures. Même s’ils ont tous deux la même valeur calorique, les gens ont estimé que le froid était moins calorique", souligne la professeure diététicienne.

Cette impression peut peser sur votre régime, mais pas seulement ! L'étude montre également que certaines personnes pouvaient payer jusqu'à 25% au-dessus du prix initial pour un plat annoncé comme “chaud”.

"Ces observations se révèlent essentielles pour les personnes qui ont des problèmes de poids et d'obésité", précise Amanda Pruski Yamim, qui recommande de rajouter un aliment chaud dans un plat froid, une bonne manière d’atteindre une sensation de satiété.

Une étude utile pour lutter contre l’obésité

Ces travaux ont pour objectif de comprendre comment l’alimentation peut influer sur la prise de poids. "Lorsqu’on mange un plat froid au restaurant, et parce que l’on suppose intuitivement qu’il est moins calorique, on a tendance à rajouter des compléments, du pain, un dessert, et à prendre de plus grandes portions".

En effet, 17% des Français sont obèses. Cela représente plus de 8 millions de personnes selon le ministère des Solidarités et de la Santé.

N’hésitez donc pas à vous faire plaisir et commander une viande ou un risotto. Cela vous permettra d’éviter de grignoter à côté.

Construisons votre suite de carrière idéale ! Découvrez notre programme de 24h formation sur mesure - Cliquez ici !

Sources

France 3 régions : https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/obesite-manger-froid-pourrait-inciter-a-manger-plus-selon-des-chercheurs-grenoblois-2109955.html

https://academic.oup.com/jcr/article-abstract/47/4/523/5815985?redirectedFrom=fulltext

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.