Sommaire

Faites attention aux aliments sensibles à la chaleur

Certains aliments sont particulièrement propices au développement de bactéries... et tout particulièrement en cas de forte chaleur. De manière générale, c'est le cas de tous les aliments qui se conservent au frais. On peut en distinguer deux types :

  • Les aliments qualifiés de "très périssables" doivent être maintenus à une température inférieure à + 4 °C. Il s'agit de la viande, le poisson, la charcuterie, les produits tripiers, les préparations à base de crème ou d'œufs, le lait cru, les végétaux crus prédécoupés, les produits décongelés et les produits traiteurs frais.
  • Les aliments qualifiés de "périssables" doivent être conservés en dessous de + 8 °C. On peut citer parmi eux le beurre, les matières grasses, les desserts lactés et les produits laitiers frais autres que les laits pasteurisés.

Surveillez régulièrement la température de votre réfrigérateur

"La température idéale de conservation des aliments périssables et très périssables se situe entre 0 et + 4 °C au point le plus froid", précise l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) sur son site. Celle-ci permet "de ralentir considérablement la croissance de micro-organismes comme la bactérie Listeria monocytogenes, et de stopper la croissance de la majorité des germes pathogènes comme Salmonella enterica".

Pour contrôler la température de son réfrigérateur de façon régulière, il suffit d'y installer un thermomètre. Notez, en outre, que les appareils commercialisés après 2002 contiennent une pastille indiquant si la température est bien inférieure à 4 °C au point le plus froid.

Intoxication alimentaire : ces aliments sont à risque

De manière générale, plusieurs catégories d'aliments sont plus susceptibles de provoquer des intoxications alimentaires. À savoir :

  • le lait cru ;
  • les fromages au lait cru et à croûte fleurie ;
  • la charcuterie ;
  • la viande crue ou mal cuite ;
  • le poisson cru ou fumé
  • le tarama ;
  • les coquillages ;
  • les œufs et préparations à base d'œufs crus ;
  • les graines germées crues (soja, luzerne, alfafa...).

Les personnes les plus fragiles, comme les femmes enceintes, les jeunes enfants, les personnes âgées et les patients immunodéprimés, doivent absolument éviter de les consommer.

Sachez reconnaître un aliment périmé

Certains aliments possèdent une date limite de consommation, que l'on peut identifier par la mention "à consommer de préférence jusqu'au". Les consommer au-delà de cette date présente un danger immédiat pour la santé humaine.

La date de durabilité minimale, quant à elle, peut être dépassée sans risque, bien que la qualité gustative du produit puisse être altérée. Elle se caractérise par la mention "à consommer de préférence avant le".

Notez toutefois que des produits mal conservés peuvent s'avérer impropres à la consommation, bien avant leur date limite. En outre, quelques astuces permettent de repérer les aliments périmés, notamment lorsqu'aucune date n'est indiquée sur l'emballage.

  • Observez chaque aliment avant consommation. Un changement de couleur ou d’aspect du produit peut indiquer qu'il est périmé. Le bœuf, par exemple, devient visqueux lorsqu'il n'est plus bon, tandis que le pain va se couvrir de moisissure.
  • Sentez l'aliment avant de l'utiliser. S'il dégage une odeur anormale, voire nauséabonde, mieux vaut ne pas le consommer.
  • Si l'aspect et l'odeur d'une préparation restent inchangés, mais que vous avez tout de même un doute, goûtez-en une toute petite quantité. Des produits comme le houmous ou encore les yaourts prennent un goût très acide lorsqu'ils sont périmés.
  • Plongez un œuf dont la date limite est dépassée depuis peu dans un grand verre d'eau. S'il flotte à la surface, il est impropre à la consommation.

Pour éviter l'intoxication, remettez les produits de type mayonnaise ou charcuteries directement au réfrigérateur après utilisation.

Gardez votre réfrigérateur rangé et propre

La conservation des aliments passe aussi par l’entretien de votre réfrigérateur.
En pratique :

  • Lavez-le à l’eau savonneuse et rincez-le à l’eau avec un peu de vinaigre ou de Javel, tous les 15 jours.
  • Si de la glace se forme trop vite, dégivrez-le.
  • Évitez de trop remplir votre frigidaire.
  • Jetez les emballages inutiles et gardez les aliments un minimum dedans.
  • Organisez bien les trois compartiments de son frigidaire :
    • Dans la zone tempérée de 6 à 10 °C : beurre, œufs, boissons, sauces, fromages à pâte cuite, fruits et légumes.
    • Dans la zone fraîche de 4 à 6 °C : produits laitiers non entamés, crèmes dessert, fromage frais, légumes et fruits cuits, pâtisseries.
    • Dans le compartiment fraîcheur, inférieur à 4 °C : poissons, viandes, charcuterie, laitages entamés…

Ne brisez pas la chaîne du froid

Il est important de bien conserver ses aliments au frais pendant les périodes de grosses chaleurs. Et cela commence dès le supermarché, de manière à éviter que vos aliments ne prennent chaud lors du trajet de retour. Voici quelques conseils pratiques pour bien faire vos courses.

En pratique :

  • Mettez les aliments dans des sacs isothermes ou une glacière, lorsque vous revenez du supermarché, mais aussi lors de vos piques-niques.
  • Achetez les produits les plus sensibles à la chaleur (comme la viande, le poisson ou les surgelés) en dernier.
  • Organisez-vous pour ranger le plus vite possible la nourriture fraîche dans le congélateur et le réfrigérateur. Occupez-vous des produits secs (qui se rangent dans le placard) en dernier.

Buvez, oui, mais pas trop froid !

Pendant la canicule, il est important de boire pour pallier les pertes d'eau, mais surtout pour garder le corps à la bonne température. Néanmoins, il vaut mieux éviter de boire trop glacé, au risque que la sensation de soif ne revienne plus vite. En outre, boire trop froid lorsqu'il fait chaud provoque un phénomène de vasoconstriction et un ralentissement du rythme cardiaque. Cela peut donc provoquer un malaise.

Optez pour de l'eau fraîche ou tempérée, du thé, des tisanes ou des infusions, que vous pouvez déguster chaudes ou froides (mais sans glaçon). N’attendez pas non plus d’avoir soif pour boire, hydratez-vous régulièrement, par petites quantités.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Denrée alimentaire très périssable VS Denrée alimentaire périssable, L'hygiène des aliments. 

Veillez à ne pas interrompre la chaine du froid, Anses, 5 août 2016. 

Réfrigérateur et hygiène des aliments, Anses, 5 août 2016.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.