Sommaire

Le maquillage permanent, aussi nommé la « dermopigmentation », est réalisé par des professionnels de l'esthétique à l'aide de micro-aiguilles d'où sortent des pigments. Contrairement au tatouage qui est permanent, car les pigments pénètrent profondément dans la peau, les petites aiguilles restent ici en surface et ne dépassent pas l'épiderme.

Ainsi, les résultats du maquillage permanent sont immédiats, mais ils ne durent en fait que deux à quatre ans, selon les personnes et la zone concernée.

Il fait gagner du temps à celles et ceux qui se maquillent chaque matin, il permet aux sportif.ve.s de ne pas avoir de maquillage qui coule, donne un coup d'éclat aux personnes plus âgées... Les possibilités de la dermopigmentation sont infinies et s'adaptent aux besoins et envies de chacun.

Plusieurs types de pigments

« Il existe deux types de pigments : les minéraux et les organiques. Les premiers sont plutôt ternes et particulièrement utilisés pour les yeux et les sourcils, alors que les seconds possèdent des couleurs plus vives qui s'adaptent mieux aux lèvres », détaille la Dr Isabelle Rousseaux. La dermatologue prévient que ces pigments doivent toujours être homologués avec un marquage CE, certifiant que le produit a été évalué par le fabricant et jugé conforme aux exigences de l'Union européenne.

Dermopigmentation : un maquillage accessible à tous types de peau

« Le maquillage permanent, ou semi-permanent plutôt, ne pose pas de problème particulier pour la peau, à condition qu'il soit réalisé dans des conditions d'hygiène irréprochables », analyse la spécialiste. Comme pour les tatouages, le matériel doit être stérile et à usage unique. « Une allergie au pigment ou une petite infection peut apparaître pendant quelques jours, mais jamais avec de graves conséquences ». Par ailleurs, toutes les couleurs de peau peuvent se faire maquiller et à tous les âges.

La dermopigmentation ne pose pas de soucis au niveau de l'âge mais il est nécessaire de bien se renseigner sur la professionnelle qui réalisera la pose de votre maquillage permanent. Le principal problème, c'est qu'une fois dans la peau, ce maquillage va durer un certain temps, car il n’y a pas de moyen d'effacer ce qui a été fait. La réalisation de maquillage permanent doit être faite par quelqu'un de compétent.

Comment choisir son dermatographe ?

« Beaucoup de mes patientes me demandent conseil pour trouver un bon dermographe, et c'est vrai que ce n'est pas si facile que ça », déclare Isabelle Rousseaux. « Il faut vraiment bien choisir une personne compétente qui a des notions d'esthétique et du bon goût, car si le maquillage est mal fait, c'est irrattrapable et cela dure plusieurs années », ajoute-t-elle.

Les photos publiées par le professionnel pour montrer ses travaux peuvent aider à vous faire une idée de ses compétences. Prendre le temps de choisir le bon spécialiste est d'autant plus important qu'aujourd'hui, il n'existe pas de législation entourant cette pratique en France. Les personnes qui pratiquent la dermographie doivent simplement posséder une habilitation "Hygiène et salubrité" et ne sont pas forcément des esthéticiennes.

Une fois le professionnel trouvé, ce dernier pourra assouvir toutes vos envies esthétiques.

Pour ne plus se maquiller tous les jours

Le maquillage permanent est surtout utilisé pour ne plus avoir à se maquiller tous les jours. Il est possible de travailler les yeux, les sourcils ou encore la bouche, comme on le fait avec le maquillage habituel. Dans le détail vous pouvez agir sur :

Le regard

La dermographie peut aider à structurer son regard en travaillant sur les sourcils. Il est possible d'apporter une certaine densité quand ils manquent de poils, de les dessiner pour encadrer les yeux, ou même de leur donner une teinte plus ou moins foncée. Les yeux peuvent également être travaillés avec un trait d'eye-liner au ras de la paupière inférieure ou supérieure pour agrandir ou intensifier le regard. Des pigments peuvent aussi être appliqués pour donner l'effet d'un fard à paupière appliqué en permanence. Dans ce cas, il est préférable de choisir une couleur nude proche de celle de la peau pour un effet naturel.

La bouche

Redonner du volume à une bouche jugée trop fine, repulper les lèvres ou tout simplement colorer la bouche, les injections de pigments se font tout aussi bien à cet endroit du visage. Il est également possible de rajeunir le contour de la bouche à l'aide d'une pigmentation ton sur ton.

Les atouts du maquillage permanent ne s'arrêtent pas qu’au côté esthétique du quotidien et peuvent s'avérer indispensable après un accident ou une lourde pathologie.

Pour « réparer » ou « se reconstruire » après une maladie

Certaines maladies ou interventions chirurgicales peuvent laisser des séquelles physiques disgracieuses. Si certaines personnes acceptent facilement ce nouveau corps, il est parfois difficile d'affronter son image ou le regard des autres.

Après une ablation mammaire

« La dermographie peut être utilisée pour reconstruire et dessiner la forme de l'aréole du sein perdue lors de l'ablation mammaire liée à un cancer du sein », affirme la dermatologue Isabelle Rousseaux. Cette reconstruction esthétique est d'autant plus importante que l'ablation de la poitrine ou d'une partie est souvent difficilement vécue par les femmes.

Recréer des sourcils

Parmi les effets indésirables de la chimiothérapie, traitement utilisé pour combattre les cellules cancéreuses, il y a la perte de cheveux et de poils. Si la disparition des cheveux peut se cacher à l'aide d'une perruque ou d'un foulard, celle des sourcils est plus délicate à gérer. En ce sens, le maquillage permanent peut reconstruire les sourcils en créant une nouvelle ligne de « poils » qui souligne le regard de la façon la plus naturelle possible.

Cacher des cicatrices

La dermopigmentation correctrice permet également de camoufler les cicatrices et marques non esthétiques laissées après une intervention chirurgicale par exemple. Pour cela, le spécialiste sélectionne des pigments de la couleur de la peau pour les injecter de façon à masquer la démarcation entre la peau saine et la zone cicatricielle. Ce procédé s'applique aussi aux autres défauts cutanés comme les brûlures, les vergetures blanches, les traces de varicelle, d'acné ou même une imperfection de naissance comme une tache de type vitiligo.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Merci au Dr Isabelle Rousseaux, dermatologue esthétique

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.