Soleil et gel hydroalcoolique : quels sont les risques pour la peau ?

Utiliser un gel hydroalcoolique quand on s'expose au soleil peut-être être dangereux pour la peau des mains.. Voici pourquoi et comment éviter
Soleil et gel hydroalcoolique : quels sont les risques pour la peau ?

Depuis quelques jours, des dermatologues espagnols ont donné l'alerte : apparemment, soleil et gel hydroalcoolique ne feraient pas bon ménage.

La dermatologue Marta Frieyro affirme dans les pages de El Mundo que le pourcentage élevé d'alcool dans le gel hydroalcoolique pourrait, associé à la lumière du soleil, provoquer des brûlures cutanées. Selon ses dires, les composants des gels, qui restent à la surface de la peau, pourraient conduire à "un assombrissement de la peau".

Gel hydroalcoolique et soleil : des dangers à prendre avec mesure

Si la dermatologue espagnole semble alarmiste, il faudrait prendre ces déclarations avec quelques pincettes. "L'alcool est volatile et dès que les mains ne sont plus visiblement humides il n'y en a plus", a déclaré au Huffington Post Pierre Parneix, médecin de santé publique et d'hygiène hospitalière au CHU de Bordeaux. Selon le professionnel, hormis la tendance des gels à dessécher la peau, il n'y a pas d'inquiétude particulière à avoir. Si risque de brûlure il y a, c'est selon lui parce qu'il serait "accru par la sécheresse de la peau. Mais au soleil on met de la crème protectrice, au moins à la plage". En clair, avec votre crème solaire, les effets du soleil seront quasi nuls.

Isabelle Gallay, vice-présidente du Syndicat des Dermatologues, est du même avis : "Le gel va rajouter du dessèchement à une période où la peau est sensible. Néanmoins, il suffit simplement de s'hydrater un peu plus la peau,...

avec
Publié le Jeudi 25 Juin 2020 : 17h11