Sommaire

Combien peut-on gagner en testant des médicaments ?

Combien peut-on gagner en testant des médicaments ?© IstockUn "testeur" de médicaments peut gagner jusqu’à 4 500 euros par an. C’est en tout cas ce que prévoit la législation française qui, en fixant ce plafond, tient à éviter que la participation ne devienne l’activité principale des volontaires... Attention, la loi ne prévoit rien quant à une rémunération minimale... Vous êtes intéressé ? Surveillez bien les annonces et comparez les offres ! Certains essais rapportent beaucoup plus que d’autres.

Essais cliniques : les indemnités sont non imposables !

Bonne nouvelle, les indemnités que l’on perçoit en tant que volontaire pour un essai clinique ne sont pas imposables ! Et ce, depuis la première loi sur la recherche biomédicale, la loi Huriet-Sérusclat du 20 décembre 1988. Notez d’ailleurs que la loi parle bien d’"indemnités" pour les recherches biomédicales et non de salaire. "La recherche biomédicale ne donne lieu à aucune contrepartie financière directe ou indirecte pour les personnes qui s’y prêtent… hormis le remboursement des frais exposés et, le cas échéant, l’indemnité en compensation des contraintes subies."

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Documentation et publication sur les essais cliniques. ANSM.

Legifrance.

Vidéo : Reminyl® : arrêt de la commercialisation du médicament anti Alzheimer

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.