Sommaire

Prendre les devants plusieurs semaines avant le départ

« Il n'y a vraiment de manière ou d'attitude à adopter pour préparer son animal à la séparation qu'il ne pourra que subir au moment venu. Donc quand on part en vacances, il est indispensable de se questionner sur la façon dont on va faire garder son chien ou son chat », annonce la vétérinaire. Et pour que cela se fasse dans les meilleures conditions, celle-ci conseille de s'y prendre plusieurs semaines à l'avance.

Ne pas se laisser dépasser par le temps

« Quand on choisit de placer son animal dans une pension, il faut prendre le temps de la choisir et d'aller la visiter. Au mieux, vous pouvez laisser votre compagnon le temps d'un weekend afin de constater une première fois comment cela se passe pour lui et s'il réagit bien à ce nouvel environnement ». Par ailleurs, les capacités d'accueil de ces centres étant limitées, il convient de s'y prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois à l'avance pour des vacances pendant les périodes estivales.

La comportementaliste insiste aussi sur certains vaccins obligatoires à effectuer pour pouvoir placer son animal dans ce type de lieu : « En plus des vaccins habituels, il faut faire le vaccin contre la Toux du chenil, une infection très contagieuse provoquée par un virus ou une bactérie qui se propage très vite dans ce genre d'endroit ». Ce vaccin est à administrer au minimum une semaine avant le placement de l'animal.

Ne pas culpabiliser

« Bien souvent, le propriétaire se sent coupable de laisser son chien en pension, mais il faut plutôt imaginer qu'on le met en colonie de vacances ! ». La spécialiste explique qu'il ne faut pas craindre ces lieux de garde qui sont aujourd'hui très modernes et offrent de nombreux avantages aux animaux. Mais d'autres modes de garde sont possibles. Et pour y voir plus clair, la docteure vétérinaire nous explique comment faire le meilleur choix en fonction de son compagnon.

Comment choisir son mode de garde ?

« On ne peut pas faire de généralités ! Il n'existe pas la meilleure solution pour faire garder son animal, car chaque cas est différent et dépend beaucoup du caractère chien ou du chat », affirme d'emblée la vétérinaire.

Un chat peut rester plus facilement seul à la maison

« Les chats ne sont pas tellement moins dépendants de leurs maîtres que les chiens, mais on peut dire qu'ils sont plutôt moins tributaires de leur présence », analyse la Dr Hameurt-Fortineau. Le propriétaire d'un félin peut donc envisager de le laisser seul à la maison pendant la durée des vacances, à condition qu'une personne passe quotidiennement pour s'occuper de ses besoins alimentaires et hygiéniques. « Il faut également que cet individu lui offre un contact social, avec des caresses et des jeux pendant une petite heure. Dans la grande majorité des cas, cela sera suffisant, mais évidemment, cela dépend toujours de l'animal. Si le chat est très proche du propriétaire et a besoin d'une présence humaine plus forte, ce type de garde peut entraîner des troubles anxieux ». Pour certains chats, il sera donc préférable d'envisager une garde par un membre de la famille ou un ami, ou d'avoir recours aux pensions pour félins.

Les différentes solutions pour le chien

« Le chien est un animal social qui a besoin de nombreux échanges avec son environnement. On ne peut donc pas envisager de le laisser seul à la maison avec une personne qui passe le matin pour le sortir et le soir pour le rentrer ». Selon la vétérinaire, il faut adapter le mode de garde en fonction du caractère de l'animal et de la durée du séjour. L'experte met en avant plusieurs possibilités et leurs avantages :

  • Faire garder l'animal chez un ami ou un membre de la famille : ce mode de garde est idéal quand le chien est facile à vivre, mais la vétérinaire conseille de rester vigilant car « ce transfert de responsabilités peut parfois devenir difficile à gérer pour certaines personnes qui n'ont pas l'habitude ou simplement parce que le chien ne supporte pas son nouvel environnement ».
  • Faire venir quelqu'un à domicile : cette solution n'est pas très connue et pourtant, elle possède un double avantage : le chien est moins perturbé, car il ne change pas ses habitudes et la maison ne reste pas vide ce qui permet de la protéger d'éventuels cambriolages par exemple.
  • Avoir recours à des garderies canines : déjà évoquée, cette alternative est très intéressante parce qu'elle offre à l'animal la possibilité de rencontrer de nouveaux congénères et d'évoluer dans un système très encadré. « Certains propriétaires me disent qu'après une semaine en pension, leur animal est plus obéissant », souligne la vétérinaire. Cependant, il faut rester vigilant et vérifier que l'établissement propose chaque jour des longues sorties en extérieur à l'animal.

Selon la vétérinaire, il n'y a pas de durée maximale à ne pas dépasser pour faire garder son animal. Cependant, elle met en garde contre les troubles possibles que pourraient développer votre compagnon si le choix de garde ne lui est pas adapté.

L'animal peut-il développer des troubles du comportement ?

« Cela se passe plus ou moins bien selon les animaux : certains seront peu ou pas perturbés par l'absence de leur maître et ils prendront vite de nouvelles marques là où ils sont. Mais pour d'autres, cela peut être plus compliqué. Et s'ils ne sont pas pris correctement en charge, ils peuvent développer des troubles anxieux », affirme la Dr Jenny Hameurt-Fortineau.

Chiens et chats peuvent déprimer

Les états anxieux et la dépression peuvent toucher aussi bien les félins que les canidés. Cela se traduit par des manifestations comportementales de la plus bénigne à la plus grave : sur-toilettage pour les chats, perte de propreté, morsures à sang chez les chiens, perte d'appétit et de soif, etc. Quand l'animal ne souhaite plus se nourrir, son pronostic vital entre en jeu et les conséquences peuvent être dramatiques. Mais la comportementaliste tient à rassurer les maîtres : « Quand la garde est adaptée, il y a très peu de risques que l'animal développe un état dépressif. Et quand on le récupère, celui-ci reprend tout de suite ses marques sans montrer signe de bouderies ! ».

> Sécurisez vos proches, votre patrimoine et vos revenus !

Sources

Remerciements à Dr. Jenny Hameurt-Fortineau, vétérinaire et comportementaliste. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.