Rupture d'anévrisme : les différents types

Publié le 17 Janvier 2019 par La Rédaction Médisite
L’anévrisme correspond à la dilatation d’une paroi artérielle. Lorsque celle-ci se rompt, on parle de rupture d’anévrisme. Il s’agit d’une maladie cardiovasculaire grave qui nécessite une prise en charge immédiate. Quels sont les principaux types de ruptures d’anévrisme ?
Publicité

© Istock

L’anévrisme : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un gonflement, d’un élargissement ou de la formation d’une poche au sein d’une artère. L’anévrisme peut se former sur les différents trajets des structures artérielles que comporte le système vasculaire humain. En lui-même, l’anévrisme est asymptomatique. Cela signifie qu’il n’occasionne pas de manifestations cliniques caractéristiques. Ce n’est que lorsqu’il se rompt que les premiers signes surviennent. Si ces derniers vont différer en fonction de la localisation de la rupture, la douleur reste néanmoins un symptôme commun à l’ensemble des ruptures d’anévrisme.

Publicité

La rupture d’anévrisme cérébral

Il s’agit de la forme de rupture la plus fréquemment observée, notamment chez les femmes qui présentent un risque accru par rapport à la population masculine. Dans la majorité des cas, l’accident vasculaire se produit à la base du cerveau et, plus précisément, au niveau d’une bifurcation artérielle qui représente une région particulièrement fragile. Lorsque la dilatation se rompt - ce qui n’est pas obligatoire -, l’épanchement sanguin qui s’ensuit va occasionner de violents maux de tête auxquels pourront être associés des nausées et/ou des vomissements. C’est ce qu’on appelle un accident vasculaire cérébral (AVC) hémorragique. Le pronostic vital du patient est généralement engagé.

Publicité

La rupture d’anévrisme de l’aorte abdominale

Cette fois, ce sont les hommes qui sont davantage touchés par cette forme d’anévrisme qui affecte l’aorte abdominale. Pour rappel, l’aorte est l’artère qui prend naissance à la sortie du cœur et qui parcourt le thorax et l’abdomen, où elle va vasculariser les différents organes urinaires et digestifs. L’anévrisme abdominal siège donc au sein de la partie abdominale de l’artère. La majorité des anévrismes abdominaux ne deviennent symptomatiques qu’à partir du moment où ils se fissurent ou se rompent. Une intervention chirurgicale est alors impérative pour limiter l’hémorragie. L’opération consiste à remplacer la portion anévrismale par une prothèse.

La rupture d’anévrisme de l'aorte thoracique

Ce type de rupture concerne un anévrisme localisé au niveau de la portion thoracique de l’artère aortique. La dilatation de la paroi peut survenir - indépendamment ou non - à différents endroits : l’aorte ascendante, l’aorte descendante ou la crosse aortique. S’ils restent plus rares que les anévrismes abdominaux, les anévrismes thoraciques sont tout aussi dangereux en cas de rupture. Ils nécessitent, à ce titre, une prise en charge chirurgicale extrêmement rapide. Ce type d’accident vasculaire survient principalement chez des personnes présentant une athérosclérose importante ou souffrant d’hypertension artérielle. La décision d’intervenir sur un anévrisme thoracique non rompu va dépendre de différents facteurs que seul un chirurgien vasculaire pourra maîtriser.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X