Avis aux asthmatiques : gare aux ébats trop intenses, ils pourraient être à l’origine de l’une de vos crises de gêne respiratoire symptomatiques de la maladie. Selon une étude, réalisée par des chercheurs américains, l’acte sexuel pourrait déclencher de véritables crises d’asthme. Pour les auteurs de l’étude, une sensibilisation à ce lien de causalité pourrait grandement « améliorer la vie des patients, y compris leur mariage ».

Une sous-estimation des cas en raison du lien non-établi

En effet, alors peu de cas relatant ce problème semblent avoir été recensés, la faute serait à attribuer à… la pudeur et l’ignorance. « Beaucoup de gens ne réalisent pas que la dépense énergétique de l’activité sexuelle équivaut à peu près à monter deux étages », explique le docteur Ariel Leung, l’auteur principal des travaux et médecin résident chef au Centre médical Saint Agnes Medical en Californie, aux Etats-Unis.

Aussi, si les personnes concernées ignoraient généralement que les crises d’asthme pouvaient avoir un lien avec leurs ébats, ce qui expliquerait en majorité la sous-estimation des cas, il semble également clair que l’idée d’évoquer ses pratiques sexuelles n’est pas supposée systématiquement s’inviter dans les conversations avec le corps médical.

Le docteur AM Aminian, co-auteur de l’étude et allergologue de profession, à tenu à soulever « la nature intime du sujet » pour justifier la rareté étonnante des cas relevés. « Les gens peuvent ne pas être à l’aise de discuter avec leur allergologue d’une poussée d’asthme causée par le sexe », a-t-il poursuivi.

Un allergologue à l’écoute et des recommandations précises

Pour obtenir ces résultats, et ainsi établir ce lien surprenant entre les poussées asthmatiques et les ébats sexuels, les chercheurs ont épluché les vastes analyses du moteur de recherche PubMed, recensant de nombreuses données bibliographiques des domaines de la biologie et de la médecine. « Enquêter correctement sur toutes les causes d’exacerbation de l’asthme, y compris les rapports sexuels… peut mettre les allergologues en position d’améliorer positivement la vie de leurs patients, y compris leur mariage », selon les auteurs des travaux.

En guise de recommandations, les spécialistes ont vivement conseillé de se tourner vers un allergologue en cas de doute ou de poussées asthmatiques suspectes, pouvant être liées aux pratiques sexuelles : «Les allergologues sont des spécialistes du diagnostic, du traitement et de la gestion de l’asthme. Si quelqu’un pouvait guider un patient sur la manière d’éviter une poussée d’asthme à l’avenir, ce serait son allergologue ».

4 millions d’asthmatiques concernés

Que les spécialistes recommandent-ils donc ? Pas d’inquiétude, il n’est pas nécessaire de limiter les moments à deux sous la couette ! Les auteurs de l’étude conseillent simplement de prendre une inhalation de médicaments - spécialement recommandés pour les asthmatiques et adaptés aux patients - environ 30 minutes avant le rapport, « afin de prévenir une crise d’asthme ».

Alors que certains peuvent y voir un « tue l’amour », les spécialistes ont tenu à rassurer les personnes concernées : « Certains patients pourraient penser que cela enlève de la romance, mais rien n'est plus romantique que de prendre soin de vous et de ne pas laisser votre partenaire observer une crise d’asthme ». L’asthme, en France, concerne pas moins de 4 millions de personnes. Chaque année, 60 000 hospitalisations et 1000 décès sont imputables à la maladie respiratoire.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.