Sommaire

L'hôtesse de l'air : les hommes au 7e ciel


Dans la tête d'un homme, une hôtesse de l'air c'est : une jolie femme, grande et mince, qui porte un uniforme, un chignon impeccable et des talons. C’est aussi une femme à leur service dans un espace clos, à des kilomètres du sol. L'hôtesse de l'air est le plus grand des fantasmes masculins, selon un sondage mené par le site web FirstAffair.fr : un homme sur deux déclare vouloir vivre une aventure avec une femme de cette profession !

Le décryptage de la psy : "Pour un homme, une hôtesse de l'air est libre comme l'air", explique Christine Paquis, psychanalyste et auteur de Le Fantasme (Ed. Eyrolles). Dans l'imaginaire, ce serait donc une femme de passage, avec qui on ne s'engage pas. Un peu comme les marins qui auraient une femme dans chaque port. "Jacques Higelin, dans sa chanson Tombé du ciel, ne parlait-il pas d'une hôtesse de l'air fidèlecomme d'une chose improbable?", interroge la spécialiste.

L'infirmière : une femme aux petits soins


Dans la tête d'un homme, une infirmière c'est : une femme en blouse blanche, attentionnée, qui prend soin d'eux. C'est le 2e métier le plus érotique derrière celui d'hôtesse de l'air selon le sondage "Jobs érotiques" réalisé par le site FirstAffair.fr. 43% des hommes déclarent ainsi rêver d’une aventure avec une infirmière.

Le décryptage de la psy : "L'origine du fantasme de l'infirmière vient peut-être de la représentation maternelle que les hommes peuvent en faire. Le côté 'allo-maman-bobo' rassurant", explique la psychanalyste Christine Paquis. "Il y a aussi le contact charnel, le fait qu'une infirmière s'occupe du corps. Cela peut, dans l'imaginaire, faire basculer la situation vers un terrain plus sexuel." De quoi expliquer pourquoi la panoplie de l'infirmière coquine fait partie des best-sellers des sex-shops !

La secrétaire : entièrement à sa disposition


Dans la tête d'un homme, une secrétaire c'est : une femme élégante, en tailleur, talons hauts, lunettes et chignon stricts. Elle est à la fois indépendante et entièrement dévouée à son patron. La secrétaire serait ainsi le 3e fantasme masculin.

Le décryptage de la psy : "L'homme se met dans la peau d'un patron, qui aurait une secrétaire à sa disposition. Finalement, il est en position de lui imposer ses désirs", explique Christine Paquis. C'est ce jeu de rôle qui, dans l'imaginaire, peut basculer vers un terrain érotique. C'est d’ailleurs souvent sur ce schéma dominant/dominé que les fantasmes naissent.

Le médecin : prestige de la blouse blanche


Dans la tête d'un homme, une femme médecin c'est : une femme intelligente, dont on admire le métier, et qui, accessoirement, porte une blouse blanche et prend soin de lui.

Le décryptage de la psy : "Avec le médecin, le fantasme est plutôt "social". La femme sert ici à briller en société, son métier est une carte d'entrée vers un milieu social élevé et le valorise lui-même", remarque Christine Paquis, psychanalyste et auteur de Le Fantasme. Et oui, un fantasme n'est pas forcément (ou pas uniquement) d'ordre sexuel !

La coach : sportive et dynamique

Dans la tête d'un homme, une coach de sport c'est : une femme à l'allure svelte et musclée. Elle lui donne des ordres, le fait courir et juge l'homme sur ses performances. C'est aussi une femme ultra souple, qui connaît parfaitement son corps, et l'homme se prend à imaginer qu'elle peut lui faire découvrir plus d'une position coquine.

Le décryptage de la psy : "La coach plaît car elle joue sur un terrain traditionnellement réservé à l'homme : celui du sport. Le fantasme peut se créer à partir d'une pulsion physique qui aurait lieu durant le cour s", note la psychanalyste Christine Paquis. C'est cette situation durant laquelle tout pourrait basculer vers un terrain érotique qui crée le fantasme.

La prof : sévère et mystérieuse


Dans la tête d'un homme, une prof c'est :
souvent, c'est une jolie enseignante de lycée ou de fac qui l'a marqué par le passé. Elle peut avoir un air sévère, une règle en bois à la main ou des lunettes strictes. Il la voit en train d'enseigner mais ignore tout de sa vie privée.

Le décryptage de la psy : la prof peut être un fantasme aussi bien social que sexuel. "Avoir une femme professeur peut valoriser l'homme en société. Cela peut aussi renvoyer à un fantasme de maîtresse sévère, plus coquin", indique Christine Paquis, psychanalyste et auteur de Le Fantasme.

L'étudiante : le mythe de la jeunesse éternelle


Dans la tête d'un homme, une étudiante c'est :
Sheila avec ses couettes ou Britney Spears avec sa minijupe. Dans l’imaginaire masculin, l’étudiante est une femme jeune, belle et fraîche. Novice en matière de sexe, elle cherche de nouvelles expériences. Des choses de l'amour auxquelles un homme plus âgé pourrait donc l'initier.

Le décryptage de la psy : l'étudiante peut rappeler à l'homme sa jeunesse, sa fougue et pourquoi pas une vieille histoire. "Le fantasme est lié à la beauté de la jeunesse. Il peut aussi naître de la limite de l'interdit avec une femme mineure", remarque Christine Paquis.

L'avocate : admiration et faire-valoir


Dans la tête d'un homme, une avocate c'est :
une femme de loi, intelligente et charismatique, au métier estimé. Elle a de la personnalité, du cran et s'exprime avec adresse voire autorité. Durant l'audience, elle porte la robe d'avocat, qui lui confère un air solennel et théâtral.

Le décryptage de la psy : comme pour la femme médecin, c'est l'image du métier d'avocat dans la société qui importe le plus. "Avoir une avocate à son bras peut faire fantasmer nombre d'hommes. Ils se sentent valorisés à travers le métier de leur compagne", indique la psychanalyste Christine Paquis, auteur de Le Fantasme. Le fantasme serait donc ici "social" plus que sexuel.

La masseuse : éveille les sens


Dans la tête d'un homme, une masseuse c'est : une femme féminine, sensuelle, très tactile, qui connaît tous les secrets du corps.


Le décryptage de la psy :
pour un homme, le fantasme tourne ici autour de l'ambiguïté que peut impliquer le contact charnel du massage. "Il va s'imaginer que la situation peut basculer à un certain moment. Il peut aussi prétendre ignorer s'il s'agit d'un massage professionnel ou a but plus intime", explique Christine Paquis.

Hôtesse de salon : la plastique avant tout


Dans la tête d'un homme, une hôtesse c'est : une jolie femme, souriante, en tailleur et talons hauts. Et si elle pose devant un modèle de voiture de luxe, c'est encore mieux.


Le décryptage de la psy :
"Avec le fantasme de l'hôtesse de salon, on touche au fantasme de la beauté plastique pure", indique la psychanalyste Christine Paquis, auteur de Le Fantasme. Dans l'esprit d'un homme, ce serait donc l'image de la femme physiquement parfaite, un point c'est tout.

Des professions anti-érotiques ?


Tous les métiers féminins prêteraient-ils au fantasme ? Non !
Les expertes en informatique et les femmes chauffeurs de taxi auraient les professions qui feraient le moins fantasmer les hommes. C'est la conclusion d'un sondage mené par le site internet FirstAffair.fr . Pourquoi ces métiers, au départ très masculins, ont-ils encore du mal à faire rêver la majorité des hommes ?


Le décryptage de la psy :
malgré le fantasme très populaire du sexe en voiture, les femmes conductrices de taxi ne font pas rêver les hommes. "Les chauffeurs de taxi sont réputés peu aimables, peut-être les femmes qui exercent cette profession pâtissent-elles de cette image. Quant aux informaticiennes, elles ont malheureusement une image un peu austère. Leur métier ne prête pas de façon évidente à des situations ambigües, qui pourraient entraîner un homme sur le terrain érotique", remarque la psychanalyste Christine Paquis.

Sources

Christine Paquis, Le Fantasme, Eyrolles, 2010.

(1) Sondage "Jobs érotiques" sur le site Internet FirstAffair.fr auprès d'un échantillon de 4.261 membres francophones.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.