Elle devient allergique aux aliments, elle se nourrit via son cœur

Lauren Wittering est devenue allergique à tous les aliments. Certaines odeurs peuvent même déclencher une réaction allergique grave. Ce trouble complexe oblige la jeune femme de 20 ans à se nourrir par le biais d’une sonde introduite dans son cœur. Elle a filmé son repas si particulier.
Sommaire

Lauren Wittering qui vient au Royaume-Uni, adorait aller au restaurant et dans les bars avec ses amis ou encore manger les traditionnels "Fish and Chips" britanniques avec sa famille. La maladie a stoppé net ces bons moments, il y a 4 ans. Elle a développé une allergie à tous les aliments. Ce trouble est connu sous le nom de syndrome d’activation mastocytaire (SAMA).

Allergie alimentaire généralisée : cela a débuté avec le soja et les produits laitiers

La maladie n’a pas changé immédiatement le quotidien de Lauren Wittering. Elle a dans un premier temps commencé à souffrir d’urticaires, d’évanouissements ou des troubles du rythme cardiaque lorsqu’elle mangeait du soja ou des produits laitiers.

Puis quelques mois après, les réactions se sont intensifiées et étendues à d’autres éléments, quasiment du jour au lendemain.

Hospitalisée pendant 6 mois en raison de ses nombreux problèmes de santé, les médecins lui ont finalement diagnostiqué un syndrome d’activation mastocytaire. Elle s'est révélée être allergique à TOUS les aliments ainsi qu'à l'alcool, à la fumée et au parfum.

Allergique aussi au gel hydralcoolique

Compte tenu de son intolérance à l’alcool, la jeune britannique ne supporte pas, non plus, le gel hydroalcoolique. Le simple fait qu’un personne ouvre un tube à côté d’elle, lui provoque des difficultés respiratoires et des malaises. La période de la pandémie du COVID-19 - où la solution hydroalcoolique est une des armes contre le coronavirus - est ainsi particulièrement difficile à gérer pour elle.


SAMA : “je n’ai pas mangé d’aliments depuis plus d’un an”

La jeune Britannique reconnait que sa condition est particulièrement difficile à gérer au quotidien.

"J'aimais tellement la nourriture et maintenant je ne peux même plus en être près - juste l'odeur de la nourriture peut me provoquer un choc anaphylactique", a-t-elle expliqué à la presse anglaise.

"Si j'entre en contact avec quelque chose auquel je suis allergique, l'urticaire apparaîtra rapidement et couvrira tout mon corps, ajoute-t-elle. Ma respiration se détériorera et je tomberai inconsciente. Mes signes vitaux commenceront à baisser, ma fréquence cardiaque sera vraiment élevée et je peux faire une anaphylaxie généralisée. J’ai alors besoin d'adrénaline".


Face à la sévérité de son état, Lauren Wittering a dû renoncer à la nourriture. "Je n'ai pas mangé depuis plus d'un an, j'ai perdu plus de 30 kilos ces deux dernières années et j'ai souffert de malnutrition", précise-t-elle.

"J'adorais les dîners rôtis avec des tas de Yorkshire pudding. J'aimais juste la nourriture et vous ne réalisez pas à quel point elle fait partie de votre vie sociale tant que vous ne pouvez pas manger", déplore-t-elle. Aujourd’hui, elle est nourrie via une sonde placée au niveau du cœur. Elle a récemment filmé la "préparation de ses repas" comme vous pouvez le voir sur la page suivante.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.