Sommaire

Les aliments "light" et "allégés"

Les aliments "light" et "allégés"© Istock

Les produits "light", "allégés" ou encore "à faible teneur calorique" font de plus en plus d’adeptes. Il est cependant important de faire la différence entre certaines allégations :

  • La mention "light" est réservée aux boissons édulcorées, sans sucre ni calories. "Mais elle peut aussi être apposée sur le chocolat light, sans sucre, mais souvent plus gras que le conventionnel", explique Béatrice de Reynal.
  • La mention "allégé" est retrouvée sur les produits qui ont au minimum 30 % de l’élément qui a été allégé. Par exemple : 30 % de sucre en moins.
  • L’allégation "0 % matières grasses" est utilisée dans les laitages totalement allégés en matières grasses. Avec la mention "faible teneur en calorie", on ne doit pas dépasser les 40 kcal/100 g pour un aliment solide ou 20 kcal/100 ml pour les liquides.

En outre, les produits minceur ne seraient pas si sain. Pour diminuer le sucre, les fabricants ont parfois recours à des édulcorants, contestés aujourd’hui par rapport à leur éventuel impact sur la santé, ou au "remplacent par des matières grasses pour compenser la perte de saveurs".

Pour ce qui est de la diminution des matières grasses, "les producteurs sont contraints d’ajouter d’autres ingrédients (fibres, amidons) ou des additifs et du sucre à la place pour donner du goût et une meilleure consistance aux aliments". Autrement dit, des produits loin d’être naturels et qui ne présentent souvent pas d’intérêt nutritionnel (peu de vitamines, d’oligo-éléments…).

En ce qui concerne les boissons "light", si un verre de soda de temps en temps ne pose aucun problème, il est préférable de ne pas en faire sa boisson quotidienne. "Il faut toujours considérer les boissons autres que l’eau comme des boissons facultatives que l’on doit consommer de façon exceptionnelle".

Les jus de fruits et les smoothies

Les jus de fruits et les smoothies© Istock

Les jus de fruits comme les smoothies apparaissent bons pour la santé.
Cependant : ils le sont, mais sans excès ! Il est important de limiter sa consommation et de préférer des "pur jus de fruits" pasteurisés ou stérilisés dans le commerce qui sont réglementés et "conservent 80 à 90 % de la vitamine C (il n’y a en revanche pas de vitamine C dans les jus de pomme ou de raisin)".

"Vous pouvez aussi boire des jus de fruits frais pressés vous-même ou trouvés dans les rayons frais. Un verre par jour suffit à couvrir 80 % de vos besoins quotidiens en vitamine C. Le reste sera trouvé dans l’alimentation", explique Béatrice de Reynal.

Les yaourts aux fruits

Les yaourts aux fruits© Istock

Le yaourt est le produit d’un lait fermenté par deux types de bactéries, la Lactobacillus bulgaricus et la Streptococcus thermophilus. Il peut être additionné d’arômes, de sucres et de nombreux additifs (colorants, conservateurs, arômes…) et d’autres ingrédients (céréales, fruits…) dans certaines limites (au maximum 30 % en poids du produit fini). Au-delà de ces limites, le yaourt devient un dessert lacté ou une spécialité laitière.

C’est l’un des desserts préférés des Français ! Et pour cause : il possède de nombreuses vertus (allié de la flore intestinale, apport conséquent en calcium et en protéines...).

Mais si "le yaourt nature remplit toutes les conditions d’un aliment santé, c’est moins le cas lorsqu’il est aromatisé. Lisez bien les étiquettes quant à la quantité de yaourt qui est présente, et évitez les produits trop sucrés ou à la liste d’ingrédients trop importante", explique Béatrice de Reynal.

Les céréales du petit-déjeuner

Les céréales du petit-déjeuner© Istock

Vous avez bradé vos tartines contre des céréales pensant bien faire. Si certaines ont une réelle valeur ajoutée (flocons de céréales complètes sans sucre ajouté), d’autres sont à bannir de votre alimentation.

Pourquoi : tout dépend effectivement des céréales choisies. Les corn flakes sont des céréales dites floconnées, chauffées à la vapeur puis passées dans des rouleaux en acier. Les corn flakes comme la plupart des assemblages de céréales transformées pour le petit-déjeuner ont un index glycémique élevé (au dessus de 80). Plus l’index est élevé, au-dessus de 70, plus les aliments entraînent une hausse rapide du taux de sucre dans le sang. En général, ces compositions de céréales ne sont que sucres et graisses, jusqu’à 60 % de sucres dans certaines.

Que préférer : "du pain complet, des flocons d’avoine nature pris avec du lait, des fruits séchés non sucrés, un fruit frais. Les galettes de riz peuvent être une bonne alternative à condition qu’elles soient complètes", explique Béatrice de Reynal.

Sources

Remerciements à Béatrice de Reynal, docteur en nutrition et directrice de l’agence NutriMarketing, et auteur de  l'ouvrage "Ouvrez l'œil avant d’ouvrir la bouche" aux éditions Robert Laffont.

mots-clés : Perdre du poids
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.