Alcool : 5 signes qui montrent que vous etes ivre

Les Français sont réputés pour être de véritables amateurs de vins, et notamment lors des repas de fêtes. Cette année encore, ils devraient boire différentes boissons alcoolisées telles que le champagne, le vin, mais aussi des digestifs. Chaque année, environ 219 millions de litres de vin sont bus pour le réveillon de Noël. Si la consommation d’alcool à certaines occasions n’est pas toujours problématique, elle doit être modérée pour éviter la fameuse “gueule de bois”.

Comment éviter la “gueule de bois” ?

Selon le site de prévention Aide-alcool, pour éviter la “gueule de bois”, il faut tout simplement boire avec modération. D’autres astuces permettent d’éviter les désagréments d’une consommation excessive de boissons alcoolisées :

  • “Mangez suffisamment avant de commencer à boire ;
  • Ne buvez de l'alcool que si vous en avez envie ;
  • Si vous avez soif, buvez de l'eau ;
  • Buvez peu et lentement ;
  • Alternez alcool et boissons non alcoolisées ;
  • Ne faites pas de mélanges ;
  • Ne buvez pas si vous ne vous sentez pas bien ou si vous êtes fatigué ;
  • Boire de l'eau avant d'aller dormir.”

“Gueule de bois” : comment la soigner ?

Si malgré ces conseils vous avez consommé trop d’alcool, vous pouvez ressentir les effets dès le lendemain matin : bouche sèche, manque d'énergie et maux de tête, nausées ou vomissements. Mauvaise nouvelle, il n’y a pas de “remèdes miracles” pour soigner une “gueule de bois”. Certaines astuces peuvent tout de même vous permettre de mieux supporter cet état transitoire selon le site Aide-Alcool :

  • “Rester au lit le plus longtemps possible ;
  • Prendre un bon petit-déjeuner ;
  • Boire beaucoup d'eau ;
  • Eviter de faire de gros efforts et ne pas s'asseoir en plein soleil ;
  • Boire du café peut aider à faire diminuer les maux de tête ;
  • Éviter de boire de l'alcool pendant au moins 2 jours pour permettre à l'organisme de récupérer.”

Comment connaître mon alcoolémie ?

L’alcoolémie correspond au taux d’alcool dans le sang. Ce dernier se mesure à l’aide d’un alcootest ou éthylotest. Sachez que chaque verre consommé entraîne une augmentation de l’alcoolémie de 0,20 à 0,25 g/l. Attention, ce taux peut varier en fonction de l’état de santé, du degré de fatigue, de stress ou de la corpulence de la personne.

A noter : lorsque l’alcool est consommé à jeun, son absorption est aussi plus rapide que lorsqu’il est consommé au cours d’un repas. Elle atteint son maximum en 30 minutes contre 1 heure.

Contrairement à certaines idées reçues, ni le café, ni le thé, ni le sport ne permettent de faire diminuer plus rapidement le taux d’alcool dans le sang. Seul le temps le permet.

Pour prévenir la consommation excessive de boissons alcoolisées, Medisite vous informe sur les signes qui montrent que vous avez trop bu.

Vous avez des maux de tête

1/5
feeling stressed frustrated handsome young man touching his head and keeping eyes closed while sitting on the couch at home

Quand vous buvez de l’alcool, ce dernier est décomposé par le foie. Cette transformation provoque l'apparition d'une substance toxique appelée l'acétaldéhyde. Cette dernière est susceptible de provoquer des maux de tête.

Vous avez des maux d’estomac/des nausées ou des vomissements

2/5
a sick woman lying on sofa in the living room with stomach ache

Une consommation excessive de boissons alcoolisées entraîne une détérioration de la muqueuse gastrique, qui entraîne à son tour des maux d'estomac. Les nausées résultent également de l’irritation de la muqueuse gastrique. L’estomac peut alors présenter des spasmes et ainsi provoquer des vomissements.

Vous avez des trous de mémoire

3/5
young beautiful brunette woman wearing casual shirt standing over isolated red background surprised with hand on head for...

Appelé “black out”, le fameux trou de mémoire dû à une consommation excessive d’alcool n’est pas si rare. Le black-out est un symptôme d'intoxication qui provoque des troubles du fonctionnement du cerveau.

Vous êtes confus ou ressentez une baisse du niveau de vigilance

4/5
Alcool : 5 signes qui montrent que vous êtes ivre

Confusion, forte baisse du niveau de vigilance, perte de conscience, voire coma… Ces symptômes résultent d’une intoxication alcoolique. Ces signes graves nécessitent une prise en charge médicale rapide.

Vous avez plus de douleur ou ne la ressentez plus

5/5
Alcool : 5 signes qui montrent que vous êtes ivre

La consommation excessive d’alcool peut avoir deux effets sur la douleur : soit elle l’amoindrie, soit elle l’amplifie. Dans les deux cas, ces signes montrent probablement que vous avez trop bu.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://aide-alcool.be/effets-de-l-alcool-sur-le-corps

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.