Ferritine élevée et alcool : le lien

Publié le 14 Janvier 2019 à 9h32 par La Rédaction Médisite
Une élévation de la ferritine peut avoir de multiples causes. Elle peut être due à une hémochromatose, une infection (elle alors associée à de la fièvre) ou être présente chez les sujets alcooliques chroniques. Elle doit être surveillée et traitée en association avec le sevrage alcoolique.
Istock

Quelles sont les causes d'augmentation du taux de ferritine ?

Le rôle de la ferritine est de transporter le fer vers le foie, où il est stocké, et de réguler son utilisation selon les besoins de l'organisme. Le dosage de la ferritinémie est effectué par une simple prise de sang. Ce dosage n'est pas effectué de manière systématique et doit être justifié. La principale cause d'augmentation du taux de ferritine est l'hémochromatose. Il s'agit d'une maladie génétique qui provoque l'accumulation de fer, principalement au niveau du foie. Le taux de fer sérique et le coefficient de saturation de la transferrine sont également augmentés. Cette maladie peut provoquer une cirrhose hépatique et un cancer du foie. Les autres causes d'élévation du taux de ferritine sont l'alcoolisme chronique, les hépatites virales et certaines infections ou inflammations chroniques.

Quel est le lien entre ferritine et alcool ?

L'alcoolisme chronique provoque la maladie alcoolique du foie. Au cours de cette maladie, la surcharge en fer est constante. Elle est provoquée par plusieurs phénomènes. La consommation de vin, surtout le rouge, apporte beaucoup de fer, car le vin en contient une grande concentration. D'autre part, l'alcoolisme chronique provoque une altération des globules rouges, qui sont fragilisés et qui ont tendance à éclater, libérant ainsi le fer qu'ils contiennent. Celui-ci va alors se déposer dans tous les organes, et principalement le foie. Enfin, les fonctions du foie étant altérées par l'alcoolisme chronique, il ne peut plus synthétiser efficacement la transferrine qui transporte le fer. Tous ces éléments provoquent une augmentation du taux de fer et de ferritine dans le sang. De plus, lorsque le sujet est transfusé régulièrement en raison de varices œsophagiennes qui saignent, la surcharge en fer s'aggrave.

Comment traiter une ferritinémie élevée ?

Lorsque la ferritinémie est élevée chez un sujet alcoolique, la première étape est de réaliser le sevrage alcoolique définitif. Celui-ci peut être réalisé en institution, et dure plusieurs semaines. Si le foie n'est pas encore au stade de cirrhose, il va progressivement se débarrasser de sa surcharge en fer, mais cette étape est très longue. En revanche, le stade de cirrhose est irréversible. Le régime alimentaire doit être limité en aliments riches en fer. Les viandes rouges, les abats, les crustacés et les sardines doivent être proscrits. Le thé et le café doivent être consommés avec modération. Les laitages et les protéines végétales doivent être favorisés. Les compléments vitaminiques, contenant notamment de la vitamine C, sont contre-indiqués, car ils favorisent l'absorption du fer. La surveillance du taux de ferritine doit être régulière.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :