L’angoisse des espaces étroits, la peur des clowns, la terreur face à une araignée… Ces phobies, comme d’autres moins courantes, peuvent être difficiles à traiter. Une étude suédoise menée sur 36 sujets révèle que l’apprentissage social indirect, qui consiste à regarder quelqu’un interagir en toute sécurité avec l’objet de sa peur, serait plus efficace pour anéantir ses réactions de peur qu’une expérience personnelle directe. "Les informations concernant ce qui est dangereux et sécurisé dans notre environnement sont souvent transmises par les autres individus, à travers des formes sociales d’apprentissage", explique l’auteur principal de l’étude, Armita Golka de la Karolinska Institute in Sweden. Avec ses collègues, ils notent que l’apprentissage indirect et sécurisé fait depuis longtemps partie des traitements contre la phobie, mais leurs récents travaux apportent un élément nouveau : la non-récidive de cette peur.

Source : Other People as Means to a Safe End, Vicarious Extinction Blocks the Return of Learned Fear, Psychological Science, 10 septembre 2013

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.