Contrairement à ce que l’on pourrait penser, être attiré par le physique d’une personne n’est pas forcément une preuve de superficialité. Comme le montre cette dernière étude de l’Université chrétienne du Texas, publiée dans la revue Actes de la Royal Society B , les personnes les plus attirantes auraient un meilleur système immunitaire. Cela expliquerait nos penchants pour certaines personnes. L’attirance ne serait alors pas guidée seulement par les yeux, mais bien par le cerveau, qui chercherait des compagnons sains, comme le pensent les experts de l’étude.

Les individus “beaux” mieux protégés contre les maladies

La recherche menée par Summer Mengelkoch se base sur des tests sanguins. Les 159 participants ont également été interrogés sur leur santé et photographiés sans aucun maquillage, bijoux, et avec une expression neutre. Un panel de 492 votants d’une moyenne de 25 ans a ensuite voté via une enquête en ligne. Parmi 25 photos sélectionnées au hasard, ils ont dû déterminer la beauté ou non des participants.

Les tests ont révélé que les personnes jugées les plus belles de l’enquête avaient des taux de phagocytose plus élevés. Il s’agit du processus par lequel les globules blancs spécifiques (neutrophiles, monocytes…) ingèrent les particules étrangères telles que les bactéries, pour les empêcher de transmettre des maladies. Elles possèdent également un faible nombre de neutrophiles. Le mélange de ces deux données démontre une bonne efficacité immunologique, chez les participants jugés beaux.

Les résultats diffèrent parfois en fonction des sexes. En effet, l’étude a observé que les hommes possédant des cellules tueuses (lymphocytes) plus efficaces étaient jugés plus attractifs. Les lymphocytes faisant partie intégrante du système immunitaire, la capacité que possède leur corps à se défendre contre toute attaque bactérienne semble alors plus forte que celle des autres.

Les personnes dites attirantes sont aussi moins susceptibles d’avoir connu des problèmes de développement dans l’utérus, ou pendant l’enfance.

Les cycles menstruels des femmes ont également été observés. La recherche a établi un lien entre l’activité des cellules tueuses des femmes et une réduction des taux d’oestrogènes. Cela peut jouer sur une baisse de la fertilité et des taux plus élevés de fausses couches, chez les femmes possédant une moins bonne immunité. Ainsi, les femmes avec une moins bonne immunité seraient moins fertiles et présentent des taux plus élevés de fausses couches.

Une santé solide qui rend beau

D’après les experts, cette meilleure immunité se refléterait sur le visage, et nous attirerait inconsciemment vers des individus en pleine forme. Summer Mengelkoch a expliqué ce phénomène, qui rendrait donc les personnes en meilleure santé, plus attractives : "Il n'y a rien d'intrinsèquement spécial ou beau dans un visage que nous trouvons attrayant, donc la justification théorique est qu'il doit y avoir quelque chose au cours des milliers d'années d'évolution qui a été constamment récompensé dans le choix de notre partenaire, et que nous trouvons ces traits spécifiques attrayants”.

Cependant, l’étude conclut que le lien entre la santé et l’attractivité est sûrement moins important à notre époque, car la médecine moderne permet aux personnes ayant à la base une faible immunocompétence de rester en bonne santé.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.dailymail.co.uk/news/article-10517117/Its-looks-Attractive-people-better-immune-systems-study-blood-tests-finds.html

https://royalsocietypublishing.org/doi/10.1098/rspb.2021.2476

https://www.newscientist.com/article/2308406-we-seem-to-find-people-with-a-strong-immune-system-more-attractive/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.