Une bactérie légionelle serait à l’origine du foyer de pneumonie responsable de la mort de six personnes à Tucuman, dans le nord-ouest de l’Argentine. C’est ce qu’a déclaré la ministre de la Santé Carla Vizzotti dans une conférence de presse samedi 3 septembre 2022. Néanmoins, le type précis de légionellose est toujours en cours d'identification.

Pour rappel, la légionellose correspond à une infection pulmonaire grave d’origine bactérienne. La contamination peut se faire de différente manière : par voie respiratoire, par inhalation de la bactérie ou “à travers de l’eau ou de l’air conditionné”, rappelle la ministre de la Santé.

Onze cas de pneumonie détectée

Entre le 18 et le 23 août, onze cas de pneumonies ont été recensés autour d'une clinique privée à San Miguel de Tucuman. A ce jour, six personnes sont mortes alors qu’elles étaient atteintes de la pathologie. Les deux dernières victimes étaient des hommes de 64 et 81 ans qui présentaient des comorbidités. Selon les autorités, ils se trouvaient dans un état grave.

Avant eux, deux membres du personnel soignant de la clinique privée, une femme de 70 ans, patiente dans cette même hôpital et un homme de 48 ans qui présentait des comorbidités sont décédés.

Pneumonie : la Covid-19 mis hors de cause

Alors que la plupart des malades ont commencé par avoir “des vomissements, une forte fièvre, une diarrhée et des courbatures, avec une évolution plus complexe chez certains”, l’hypothèse de la Covid-19 a rapidement été exclue. “Les symptômes communs sont un état respiratoire sévère avec pneumonie bilatérale, et une imagerie très similaire au Covid, mais cela a été écarté”, indiquait mercredi 31 août Luis Ruiz Medina, ministre provincial de la Santé.

D’autre part, des examens initiaux avaient permis d’éliminer la grippe, l’influenza de type A et B et les hantavirus (transmis par les rongeurs) comme cause de ces pneumonies. En effet, des échantillons avaient été transmis à l’Institut Malbran de Buenos Aires, référence nationale en matière de maladies infectieuses. “Des mesures sont en cours dans la clinique pour identifier si l’agent bactérien est dans l’eau, et sur le réservoir accumulateur, afin de pouvoir de nouveau utiliser la clinique sans aucun risque”, conclut-elle.

Une infection pulmonaire agressive

Avant que les spécialistes découvrent l’origine de cette pneumonie, le président du Collège médical de la province de Tucuman indiquait déjà que cette maladie ne se transmettait pas de personne à personne, et ce, “du fait que les contacts étroits de ces patients ne présentent aucun symptôme”. Pourtant, il souligne que la pathologie reste tout de même “agressive”.

“Il y a tous les ans des maladies émergentes qui font l'objet d'une surveillance plus ou moins accrue en fonction de leurs caractéristiques et du lieu où elles apparaissent”, assure Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie à l'université de Montpellier le 2 septembre 2022 auprès de Midi libre. “L'Argentine, ce n'est pas la Chine. La densité de population et les connexions avec le reste du monde sont moins grandes, donc le risque de diffusion mondiale est plus limité.”

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.bfmtv.com/international/argentine-cinq-morts-d-une-pneumonie-provoquee-par-une-bacterie_AD-202209040312.html

https://www.ouest-france.fr/monde/argentine/pneumonie-en-argentine-le-bilan-monte-a-6-morts-1ce0ca8e-2cd4-11ed-b51f-5704b8d091a6

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/argentine-ce-que-l-on-sait-de-la-pneumonie-d-origine-inconnue-qui-a-deja-fait-trois-morts-dans-une-clinique_5340433.html

https://www.midilibre.fr/2022/09/02/faut-il-sinquieter-de-la-pneumonie-inconnue-qui-a-fait-3-morts-en-argentine-les-prochaines-semaines-seront-decisives-10519072.php

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.