Images : La campagne etonnante anti-tabac australienne

Une campagne positive

1/5
Une campagne positive

Hausse du prix du tabac, paquet neutre de couleur vert olive où s’affichent des photos rebutantes de personnes malades, … Les amis des kangourous ne s’interdisent rien quand il s’agit de combattre la cigarette. Mais pour sa dernière campagne, l’Australie a décidé de miser sur une publicité positive, intitulée "Stop smoking, Start Repairing" ("Arrêtez de fumer, Commencez à réparer"). Sur chaque affiche, on peut ainsi lire "chaque cigarette que vous ne fumez pas vous fait du bien".

Des arguments convaincants

2/5
Des arguments convaincants

En annonçant qu’en à peine quelques heures, l’excès de monoxyde de carbone dans le sang sera éliminé, les autorités espèrent frapper fort. Et si cette rapidité d’effets positifs ne suffit pas, le gouvernement en rajoute ! En cinq jours, la majorité de la nicotine présente dans l’organisme d’un fumeur aura été éliminée. Et seulement une semaine suffira pour retrouver un odorat et un goût normaux. Alors convaincu ?

Réduire les risques cardio-respiratoires

3/5
Réduire les risques cardio-respiratoires

Au-delà des bénéfices à court-terme, la campagne liste aussi quelques avantages sur la durée à l’abandon de la cigarette. En trois mois, l’activité pulmonaire se sera améliorée. Au bout d’un an, les risques d’attaque cardiaque auront diminué de moitié. Cinq ans après sa dernière cigarette, un ancien fumeur verra son risque d’AVC réduit de façon spectaculaire.

Une belle peau en un mois

4/5
Une belle peau en un mois

L’apparence physique n’a pas été oubliée sur ces affiches. La peau est bien souvent marquée chez les fumeurs. Pour celles et ceux qui souhaiteraient retrouver une belle peau, il faudra attendre un mois !

Eviter la naissance d’un prématuré

5/5
Eviter la naissance d’un prématuré

Le pays n’a pas hésité à cibler certaines de ses affiches pour atteindre le plus de fumeurs, et en l’occurrence de fumeuses ! Les femmes désireuses de donner la vie apprendront qu’en arrêtant le tabac, la probabilité d’accoucher prématurément sera réduit à celle d’une femme… n’ayant jamais fumé de sa vie.

> Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine répondra à toutes vos questions !