Cette recherche a commencé en 1982, quand le scientifique américain Georg F. Springer a découvert que les "O-Glycanes" tronquées –des molécules de sucre immatures- jouaient un rôle spécifique dans les cellules cancéreuses. Un rôle précisé par des scientifiques de l’Université de Copenhague et des chercheurs de Singapour.

Les molécules de sucre participent à presque tous les processus du corps humain, en particulier par glycosylation, c'est-à-dire quand les molécules sont fixées aux protéines. Les cellules cancéreuses comportent des chaînes immatures et tronquées de molécules de sucre : une faille dans la chaîne de molécules de sucre peut entraîner des dysfonctionnements des protéines et le développement de la maladie.

Bloquer ce processus de glycosylation serait donc une nouvelle fenêtre d’opportunité pour lutter contre le cancer.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Initiation of GalNAc-type O-glycosylation in the endoplasmic reticulum promotes cancer cell invasiveness, PNAS, 20 août 2013

mots-clés : sucre, cancer, protéine
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.