Sommaire

Les jambes lourdes

49% des gens souffrant d’insuffisance veineuse se plaignent de lourdeurs dans les jambes lors d’une position debout prolongée. La sensation de pesanteur s’aggrave avec la chaleur et le temps (elle est maximale en fin de journée). Elle est soulagée par le froid et la marche.

Pourquoi ? Parce que comme les veines sont anormalement dilatées, les valves à l’intérieur sont moins efficaces pour permettre la remontée du sang vers le cœur. Du coup, il stagne au niveau des pieds et des mollets (on parle de "stase veineuse"). Cette stagnation est responsable de l’impression de jambes lourdes.

Les douleurs

Le deuxième symptôme évoqué par les gens atteints d’insuffisance veineuse est la douleur dans les jambes (41% des cas).

Pourquoi ? La paroi veineuse souffre de l’accumulation de sang en bas des jambes. Les cellules qui forment la paroi des veines se mettent alors à sécréter des substances inflammatoires à l’origine des douleurs. Cette inflammation locale va elle-même dégrader la paroi de la veine.

L’œdème

"38% des patients souffrant d’insuffisance veineuse rapportent des sensations de gonflement" indique le Dr Vincent Crebassa, médecin vasculaire et phlébologue.

Pourquoi ? "Le sang redescend vers les pieds alors qu’il devrait aller vers le cœur. Cela augmente la pression dans la veine (on parle d’hyperpression veineuse ou d‘insuffisance veineuse). Au bout d’un moment, l’eau contenue dans le sang sort de la veine et infiltre les tissus environnants. Il y a un œdème" répond notre interlocuteur.

Les crampes la nuit

Des crampes la nuit dans les mollets et les pieds, mais aussi le matin au réveil, peuvent être un signe d’insuffisance veineuse. Surtout quand elles s’associent aux autres symptômes caractéristiques (lourdeurs, douleurs, oedèmes.)

Pourquoi ? La stase veineuse va de pair avec une stase des déchets contenus dans le sang. Ces déchets s’accumulent dans les tissus et entraînent des crampes et des impatiences dans les jambes surtout la nuit.

L’apparition de varices et varicosités

En l’absence de traitement, l’insuffisance veineuse, souvent héréditaire, entraîne l’apparition de varicosités et varices. Ce sont les premiers signes visibles de la maladie.

Pourquoi ? La dilatation excessive des veines va entraîner la rupture irréversible et définitive des fibres élastiques présentes dans les parois veineuses. Des petites varicosités apparaissent sur le trajet des veines les plus atteintes. Puis, le nombre de fibres élastiques atteintes augmente et les varices apparaissent (veine gonflée ou dilatée, allongée et sinueuse). Les varices aggravent les lourdeurs et douleurs des jambes.

La dermite ocre

Avec le temps, la peau des jambes qui est mal irriguée va s’asphyxier et changer de couleur. Elle devient brunâtre. On parle alors de "dermite ocre". S’en suit une inflammation des tissus sous-cutanés et la peau prend un aspect cartonné.

Gare à l’ulcère variqueux !

Quand une insuffisance veineuse n’est pas soignée ou mal soignée, elle aboutit à un ulcère variqueux. C’est une complication grave !

"Comme il y a un œdème, le sang n’arrive plus, la peau s’abîme et se craquelle, elle s’ouvre et ne cicatrise plus. Il faut parfois plusieurs mois pour qu'elle se referme" souligne le Dr Vincent Crebassa. Avant d’ajouter : "Un ulcère veineux a le même impact au quotidien qu’un infarctus du myocarde : désocialisation, perte de confiance en soi…".

Les autres complications de l’insuffisance veineuse : Une varice qui grossit sous la peau peut devenir superficielle. "Elle forme une « bulle hémorragique » qui peut saigner" explique le Dr Crebassa.

C’est une hémorragie variqueuse. Quand elle se dilate et qu’il y a une stase, il y a aussi un risque de phlébite. Un caillot se forme à l’intérieur et peut migrer dans les artères pulmonaires et être mortel. C’est l’embolie pulmonaire. "On recense 150 000 à 300 000 phlébites par an et 10 à 15 000 embolies pulmonaires mortelles par an", précise le spécialiste. Conclusion : il faut surveiller ses jambes et consulter !

Les 7 stades d’évolution de l’insuffisance veineuse

Les médecins distinguent sept stades d’évolution de la maladie veineuse.

Stade C0 : on a mal mais on ne voit rien (pas de varices…).

Stade C1 : petites varices de – de 3 mm.

Stade C2 : varices de +3 mm.

Stade C3 : œdème, les capillaires ne fonctionnent pas, l’eau reste dans la peau, on voit l’œdème.

Stade 4 : troubles trophiques de la peau (eczéma, coloration de la peau…).

Stade 5 : ulcère : la peau ne peut plus cicatriser.

Stade 6 : cicatrices d’ulcères.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Etude Vein Consult, Agence HL Conseil, juillet 2013.

Jambes légères, 4 programmes pour améliorer la circulation de vos jambes, Dr Ariel Toledano, Marabout Pratique, 2008

Bien dans mes jambes, Dr Luc Bodin, Editions J.Lyon, 2013.

Vidéo : Pourquoi une crampe peut vous tuer

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.