Grossesse non désirée : l'accouchement sous X

Publié le 20 Février 2018 à 11h01 par La Rédaction Médisite
Vous avez tous les symptômes d’une grossesse non désirée ? Découvrez l’essentiel à savoir sur l’accouchement sous X…

6049381-inline-500x333.jpg© Istock

Accouchement sous X: comment le demander?

Dès les premiers symptômes de grossesse non désirée, faites un test de grossesse. Une échographie pourra ensuite confirmer votre état. En France, vous pouvez demander à accoucher sous X dans n’importe quel établissement de santé en cas de grossesse imprévue. L’essentiel est d’indiquer votre choix à l’équipe médicale à votre arrivée. Pour respecter votre anonymat, aucune pièce d’identité ne vous sera demandée. Vous bénéficierez des mêmes examens de suivi que lors d’une grossesse «classique» et d’un accompagnement psychologique si vous le souhaitez. L’équipe est aussi tenue de vous informer des conséquences de l’accouchement sous X pour que vous puissiez prendre votre décision en pleine connaissance de cause.

Accouchement sous X: peut-on laisser des informations à l’enfant?

Après un accouchement sous X, la mère a le choix. Elle peut décider de ne laisser aucune information à l’enfant ou au contraire lui fournir des indications sur les circonstances de sa naissance. Elle peut aussi éventuellement indiquer son nom et ses coordonnées, si jamais l’enfant la recherchait plus tard. En attendant, toutes les informations sont conservées sous pli fermé.

Accouchement sous X: le droit de reprendre l’enfant

Après une grossesse imprévue, certains parents regrettent leur décision. Le père ou la mère disposent de 2 mois après la naissance de l’enfant pour le reconnaître et récupérer sa garde. Passé ce délai, l’enfant né sous X est proposé à l’adoption.

mots-clés : Accouchement sous x
La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X