L’habit fait le moine, concernant le personnel soignant. Des scientifiques ont cherché à savoir si le regard des patients changeait, en fonction de la tenue de leur médecin praticien. Selon une étude effectuée auprès de plusieurs centaines de volontaires américains, il semblerait que la traditionnelle blouse blanche, que l’on trouve habituellement en clinique et à l'hôpital, rassure la plupart des patients quand ils voient leur médecin.

Tenue vestimentaire : une première pour ce type d’étude

Publiée dans la revue médicale JAMA (Journal of the American Medical Association), cette étude est la première qui concerne la perception du public envers la façon dont les professionnels de santé s’habillent.

“Ces dernières années, la garde-robe décontractée des médecins est devenue de plus en plus populaire, mais à notre connaissance, la perception de l’impact de ces vêtements sur le public n'a jamais été étudiée” précise l’équipe de chercheurs de l’université John Hopkins, aux environs de Washington (États-Unis).

Les scientifiques ont effectué un sondage auprès de 487 répondants américains majeurs, entre mai et juin 2020. L’âge moyen est de 36 ans et comporte 53,4% de femmes. L’objectif : illustrer la perception du public concernant la tenue vestimentaire dite “décontractée” des médecins.

Pour ce faire, les volontaires de cette étude ont noté des dizaines de photos de mannequins hommes et femmes, portant des blouses blanches, habits dit “classiques” ou tenue d’affaires.

Tenue des soignants : des jugements de valeurs plus sévères envers les femmes

La blouse blanche s’avère rassurante pour la plupart des personnes sondées. Inspiré du Customer effort score (CES), le taux de satisfaction client d’un service, un barème identique a été mis en place auprès des volontaires de l’étude.

Ainsi, un professionnel de santé habillé d’une blouse blanche obtient un score de 4,9 (les notes allant de 1 à 5, la note la plus haute). Les évaluations tombent à 3,1 pour un médecin en polaire, ou dans tout autre habit classique. Selon les commentaires des sondés : la blouse blanche donne un air plus sympathique, professionnel et plus expérimenté que la moyenne.

La différence notable réside dans le jugement des participants à l’étude envers les modèles féminins présentés en photo. Les femmes ont été en moyenne considérées comme moins professionnelles (56,2%) que leurs homologues masculins (65,8%), en tenue professionnelle ou décontractée.

Le questionnaire soumis aux personnes sondées leur demandait de deviner le métier des modèles photos, en fonction de leur tenue. Là aussi, les photos d’hommes présentés sont considérés comme plus susceptibles d’être des médecins selon 88,3% des répondants contre 71,7% des modèles féminins.

Les volontaires de l’étude étaient plus enclins à considérer les femmes présentées comme des assistantes médicales ou infirmières.

L’équipe de chercheurs conclut que les stéréotypes sexistes se mesurent dans la tenue de professionnels de santé, et que la perception de la blouse blanche semble ancrée dans l’esprit des gens.

Sources

Journal of American Medical Association (JAMA) : https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2782564?utm_source=silverchair&utm_medium=email&utm_campaign=article_alert-jamanetworkopen&utm_term=mostread&utm_content=olf-widget_08202021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.