Vague de froid : attention si vous prenez ces médicaments

Publié le 19 Janvier 2017 par Rédaction Medisite | Mis à jour le 08 Février 2018 par Aurélie Blaize, journaliste santé
Certains médicaments peuvent augmenter les effets du froid et perturber ainsi la régulation de la température corporelle. Voici ceux dont vous devez vous méfier.
Publicité

© IstockFroid et médicaments peuvent mettre le corps à rude épreuve. Sur son site, le Quotidien du pharmacien rappelle que certains traitements peuvent perturber la thermorégulation du corps et augmenter les effets du froid. "La vasoconstriction liée au froid peut modifier l'absorption, la diffusion, le métabolisme ou l'élimination de certains médicaments par l'organisme" expliquent nos confrères. Des traitements peuvent aussi perturber la vigilance de la personne et leur capacité à contrer les très basses températures, ou encore empêcher le réflexe de frissonnement ce qui aggrave l'hypothermie ((diminution de la température du corps en dessous de 35°C).

Publicité
Publicité

Lesquels ? Digoxine, sels de lithium, certains antiépileptiques, sédatifs, benzodiazépines et apparentés, neuroleptiques, barbituriques, antihypertenseurs, vasodilatateurs, dérivés nitrés, traitements de l'hyperthyroidie.

Les signes de l'hypothermie : chair de poule, frissons, engourdissement des extrémités puis difficultés à marcher et à bouger, peau froide et grise, fatigue, parole saccadée. Chez les enfants : le ventre est froid, les muscles raides et refroidis, le pouls et la respiration ralentissent.

Les précautions à prendre quand il fait très froid : limiter les efforts physiques, se couvrir convenablement notamment au niveau des extrémités, rester le plus possible chez vous, ne pas sortir les bébés et les jeunes enfants.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X