Un hôpital condamné pour injections de colle dans le cerveau d'une fillette

La cour de Londres vient de condamner hôpital suite à l'injection accidentelle de colle dans le cerveau d'une petite fille.

Publicité

Maisha Najeeb a reçu une injection de colle dans le cerveau, qui "a ruiné sa vie" selon son père, rapporte l'AFP. En juin 2010, cette fillette âgée de 10 ans a dû être hospitalisée à cause d'un enchevêtrement de ses artères et veines car elle risquait une hémorragie. Les médecins ont alors décidé de pratiquer une embolisation, c'est-à-dire injecter une sorte de colle pour boucher les vaisseaux anormaux. Juste avant cette opération requiert l'injection d'un autre produit colorant pour mieux voir la circulation sanguine.

Publicité
Publicité

Deux seringues auraient été mélangées

Selon Edwina Rawson l'avocate de la fillette, les seringues contenant le colorant et la colle aurait été mélangées. Cette erreur médicale a causé des dommages irréversibles sur le cerveau de Maisha Najeeb. Aujourd'hui âgée de 13 ans, elle a perdu la plupart de ses capacités cognitives et doit se déplacer en chaise roulante. Le juge de la Haute-Cour de Londres a déclaré que l'établissement devrait payer 383 000 livres (soit 464 407 euros) par an à la victime jusqu'à ses 19 ans puis 423.0000 (514 014 euros) par an jusqu'à la fin de sa vie ainsi qu'une somme immédiate de 2,8 millions de livres(3,40 millions d'euros).

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X