Un fabricant de plantes médicinales et d'huiles essentielles suspendu par l'ANSM

Une laboratoire français de phytothérapie a été suspendu par l'Agence nationale du médicament (ANSM). En cause ? L'utilisation et la vente de produits à base de plantes interdites et des locaux hors normes.

Publicité

Le 11 avril dernier, l'ANSM a annoncé la suspension de la marque de produit de phytothérapie DALPHY France et de son laboratoire DYNAFLORE. Selon l'enquête et la perquisition judiciaire, deux plantes interdites en France ont été retrouvées dans certains produits commercialisés. L'éphédra, utilisée comme décongestionnant nasale, considerée comme dopante et l'Hoodia gordonii, un coupe- faim namibien. Selon l'ANSM, des cas d'atteintes hépatiques, cardiaques, musculaires et neurologiques leurs ont été rapportés.

Publicité
Publicité

Risques de contaminations des produits
Considérant les produits de DALPHY France comme des médicaments, l'ANSM estime qu'ils nécessitent d'être vendus dans un établissement soumis à des contrôles pharmaceutiques. Or DALPHY France n'en possède pas. Pire encore ! L'enquête a révélé que les laboratoires, inadaptés à la fabrication et aux conditionnements de médicaments, exposaient à des risques de "contamination et dégradation" des produits. Une erreur que l'entreprise devra rectifier pour être de nouveau autorisée sur le marché français.

Source : Décision du 11 avril 2014 relative à la suspension de la fabrication, de l'importation , de la mise sur le marché à titre gratuit ou onéreux , de la publicité, de la prescription , de l'utilisation et de la délivrance des médicaments , de la distribution en gros de plantes médicinales et de la préparation d'huiles essentielles commercialisées en France par la société DALPHY et DYNAFLORE, ANSM

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X