Somnifères : de très bons placebos !

Nous sommes, en France, les plus gros consommateurs de somnifères du monde. Divorce, deuil, perte d'emploi...
insomnieFotolia

Nous sommes, en France, les plus gros consommateurs de somnifères du monde. Divorce, deuil, perte d'emploi... Ces médicaments sont souvent LE moyen de retrouver un peu de calme et de repos.

Or, d'après de récentes recherches, près de la moitié des bienfaits ressentis seraient surtout placebo ! Des chercheursde l'Université deLincoln de la Harvard Medical School etde l'Université du Connecticut ont analysé 13 essais cliniques rassemblant plus de 4300 sujets et comparant les effets des somnifères avec celui de placebos (substances non actives) sur la maladie. Ils ont alors observé que les améliorations apportées sur l'évolution de la maladie n'étaient pas vraiment liées à la prise de somnifères.

"Les traitements psychologiquesde l'insomnie peuvent être aussi efficaces que des somnifères, à court terme et encore mieuxsur le long terme" a commenté le Pr Niroshan Siriwardena, investigateurs de l'étude (Dailymail).

Par ailleurs, rappelons que l'ANSM a de nouveau mis en garde les personnes prenant des médicaments benzodiazépines (traitement de l'anxiété et de l'insomnie), en insistant sur le fait que leur prise doit être la plus courte possible, à savoir 4 semaines au maximum pour les hypnotiques (somnifères) et 12 semaines pour les anxiolytiques.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Benzodiazépine
Source(s):