Médicaments contre le cancer, le cholestérol, les problèmes cardio-vasculaires, les crampes, la toux, les nausées... Plus de 80 traitements peuvent interagir avec la prise de pamplemousse et entraîner des effets indésirables graves, voire la mort. En 2008, le chercheur canadien David Bailey avait déjà recensé près de 17 médicaments pouvant être responsables de complications très sévères. En 2012, il annonçait dans une nouvelle étude que ce nombre s’élevait à 43. Aujourd'hui, la liste frôle la centaine, avec des médicaments présentant des risques bas, modérés, élevés ou très élevés.

Le pamplemousse bloque le fonctionnement d’une enzyme qui permet aux médicaments d’être assimilés par l’organisme. "Cela produit un surdosage accidentel et avec ces niveaux-là, les médicaments ne soignent plus mais deviennent toxiques", commente le chercheur. Le plus dangereux, c’est qu’il peut suffire d’un seul verre de jus de pamplemousse pour faire une hémorragie du système digestif, des troubles rénaux, des problèmes de respiration ou entraîner la mort. Même la prise décalée du fruit avec le traitement (un le matin, l’autre le soir) pourrait être risqué, d’après le scientifique canadien.

Voici la liste des 43 spécialités associées à des risques élevés ou très élevés :

Gastro-intestinal

- Cisapride (Prepulsid ®)
- Domperidone (Motilium ®)

Problèmes cardiovasculaires

- Amiodarone (Cordarone ®)
- Apixaban (Eliquis ®)
- Cilostazol (Pletal ®)
- Clopidogrel (Plavix ®)
- Dronedarone (Multaq ®)
- Eplerenone
- Ergotamine
- Ticagrelor (Brilique ®)
- Verapamil (Isoptine ®)

Anti-cholesterol

- Atorvastatine (Tahor ®)
- Lovastatin
- Simvastatine

Système nerveux central

- Alfentanil (oral) (Rapifen ®)
- Buspirone
Dextromethorphane (Humex toux sèche ®, Tussidane ®, Drill toux seche ®)
- Fentanyl (oral) ( Abstral ® )
- Ketamine (oral)
- Lurasidone
- Oxycodone (Oxycontin ®)
- Pimozide (Orap ®)
- Quetiapine (Seroquel ®)
- Ziprasidone (Geodon ®)

Anti-infectieux

- Erythromycine (Pediazole ®, Erythrocine ®, Erythrogel ®, Eryfluid ®, Antibiotrec ®)
- Halofantrine ( Halfan ®)
- Maraviroc (Celsentri ®)
- Primaquine
- Quinine (Hexaquine ®, Surquina ®)
- Rilpivirine (Edurant ®)

Anticancer

- Crizotinib
- Erlotinib (Tarceva ®)
- Everolimus (Afinitor ®)
- Lapatinib (Tykerb ®)
- Dasatinib (Sprycel ®)
- Nilotinib (Tasigna ®)
- Pazopanib (Votrient ®)
- Sunitinib (Sutent ®)
- Vandetanib (Caprelsa ®)
- Venurafenib

Immunosuppresseurs

- Cyclosporine (Ciclosporine ®, Neoral ®)
- Sirolimus (Rapamune ®)
- Tacrolimus (Protopic ®)

Dans un communiqué, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelle néanmoins qu' "il convient de consulter la notice des médicaments, qui mentionne les interactions dont le risque est documenté, et de s’abstenir de consommer du pamplemousse, le fruit comme le jus."

Fruits et médicaments : un cocktail parfois dangereux

D'autres fruits peuvent s'avérer particulièrement dangereux lorsqu'ils sont associés à la prise de médicaments. C'est le cas notamment de l'avocat : riche en vitamine K, il fluidifie la circulation sanguine, ce qui peut entraver le rôle des médicaments anticoagulants. Quant aux agrumes tels que le citron et l'orange, ils augmenteraient le risque de brûlures d'estomac associé aux anti-inflammatoires et à l'aspirine.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Bailey DG, Dresser G, Arnold JMA. Grapefruit and medication interactions: forbidden fruit or avoidable consequences ? CMAJ 2012; DOI:10.1503/cmaj.120951.

"Interaction médicaments et pamplemousse - Point d'information". ANSM. 29 novembre 2012.

Vidéo : La vérité sur le pamplemousse

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.