Néfopam : ce médicament expose à un risque de coma

Publié le 03 Novembre 2017 à 10h57 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Dans son édition de novembre, la revue médicale Prescrire met en garde contre le Néfopam (Acupan®) un médicament antalgique suspecté d'occasioner des effets secondaires graves comme un état confusionnel ou un coma.

© FotoliaUn nouveau médicament est dans le viseur du Comité de pharmacovigilance de l'Agence europénne du médicament. Le néfopam (Acupan®) "un antlagique non opioïde d'action centrale dérivé d'un antihistaminique H1" serait susceptible de causer des effets secondaires graves de types : "états confusionnels et comas" , rapporte l'édition de novembre de la revue médicale Prescrire.

Une nécessité de ré-évaluer les bénéfices du médicament

Ce médicament n'est disponible en France que sous forme injectable, il est utilisé dans le cadre d'un traitement symptomatique des affections douloureuses aiguës, notamment des douleurs post-opératoires. Selon la revue médicale, ce médicament est déjà connu pour des effets secondaires sérieux (agitations, irritabilité, nausées, bouche-sèche, désorientation...) inscrits sur la notice d'information. Mais depuis mai 2017, l'Agence européenne du médicament souhaite que les deux nouveaux risques découverts soient également mentionnés.

"Quelque soit la voie d'administration, l'effet antalgique du néfopam est mal établi et au mieux modeste, sans supériorité prouvée par rapport à un anti-inflammatoire non stéroïdien", rapportent les auteurs du communiqué. Selon eux, il faudrait régulièrement ré-évaluer la balance bénéfice/risque du traitement avant de l'administrer.

Vidéo : Pourquoi ces médicaments sont-ils dangereux ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X