Muriel Robin, sous antidépresseurs en permanence

Publié le 06 Mars 2017 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Dans une interview pour le magazine Telerama, l'humoriste Muriel Robin explique ne plus pouvoir se passer de ses médicaments à cause de la violence de la vie parisienne.
Publicité

© abacapressSi Muriel Robin permet aux gens d'oublier leurs problèmes grâce à son humour, pour elle la seule porte de sortie ce sont les antidépresseurs. Dans une interview publiée sur le site de Telerama, l’humoriste avoue que la vie à Paris est difficile à supporter. "Les gens sont fous. J'ai passé une journée aujourd'hui, un taxi qui m'a dit quand je suis sortie "dégage". C'est d'une violence à 10 heures du matin, ou vous répondez pareil ou vous avez envie de pleurer", raconte-t-elle.

Publicité
Publicité

"J'allais dans le mur"

La comédienne aujourd'hui âgée de 61 ans ne comprend pas comment font les habitants de la capitale pour vivre à cent à l'heure "sans rien prendre". Sous anti dépresseurs elle explique ne plus pouvoir s'en passer, notamment, à cause de la violence de la vie parisienne. "Si j'arrête, j'ai envie de mourir, c'est facile, tout m'agresse." Pendant les fêtes de fin d'année Muriel Robin a d'ailleurs tenté de stopper son traitement. "Oh la la catastrophe au secours, j'allais dans le mur", ajoute-t-elle en plaisantant.

Pour l'actrice, plus qu'une seule solution, abandonné la vie parisienne pour la campagne où selon sa compagne elle retrouve "son flegme". "Je pense que je vais prendre deux biquettes, deux ânes, deux petites vaches et quatre poules."

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X