Le cerveau mémorise les odeurs sous anesthésie générale

Selon des chercheurs américains, même sous anesthésie générale, notre cerveau continue d’enregistrer des informations sensorielles.
© beerkoff - Fotolia.com

Si l’anesthésie générale permet d’endormir physiquement le patient, elle ne mettrait pas en sommeil le cerveau. Selon des chercheurs de l’université de Pittsburgh, aux Etats-Unis, il continue de recevoir, mais également d’enregistrer, différentes informations sensorielles pendant l'intervention.

Les scientifiques ont réparti plus d’une centaine de rongeurs en plusieurs groupes, soumis à différents niveaux d’anesthésie. Certains ont été exposés à la même odeur pendant et après l’anesthésie, d’autres seulement après, les uns à des odeurs connus, d’autres à des senteurs nouvelles, enfin d’autres pas du tout.

Une empreinte de l'odeur

La mémoire de l’odeur des rats a été évaluée après récupération totale de l’anesthésie. Les chercheurs ont également analysé leur cerveau au niveau cellulaire. S’ils ne semblent pas se souvenir du parfum qu’ils ont senti durant l’expérience, une empreinte de l’exposition est présente sur leurs tissus cérébraux. Pour résumer, l’odeur a été enregistrée par notre cerveau et ne constitue plus une nouveauté pour lui.

De nouvelles études seront nécessaires afin de déterminer si l'anesthésie générale est assez profonde, mais également si elle n'affecte pas l'apprentissage et la mémoire de notre cerveau.

L'étude a été publiée dans la revue Anesthesiology.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Santé au quotidien